Bright Light - savoureux et ravissant (finish)

avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Ven 18 Aoû - 1:51


Bright Light

25 ans / White Walker / Licorne

" />

Physique

La musique s'élève dans leurs oreilles, le son pulse dans leurs corps en sueur, les souffles s'élèvent et s'entrechoquent, court et bref. Les mouvements des individus se cadrent ensemble, roulant des hanches et secouant leurs crinières en rythme, un sourire épanoui baignant leurs visages. On n'entend plus que les rires des gens au coeur de la salle et le bourdonnement des instruments, créant un redoublement d'ardeur dans la danse. Tout le monde la pratique, chacun de sa manière, provoquant le rire ou même l'émerveillement. Une de celles qui suscite les regards est bien prévisible : au centre de la pièce, une ponette se dandine, éclaboussé d'une magnifique lumière mauve. L'attention générale semble converser vers elle ; certains envieux la détaille, d'autres essaye même de s'essayer avec la miss. Son regard brûlant les fait cependant tous reculer, les laissants là, languissants sous ses prunelles florissantes de désir.

Puis, à l'aube de la nouvelle chanson, elle s'arrête. Tout simplement, comme ça, elle penche sa tête vers la droite et fixe un point au loin, un air intéressé enveloppant sa moue séductrice. Les têtes se tournent et les yeux s'écarquillent vers le point fixé de la femelle, les souffles se retiennent. Qui a réussi à accaparer l'attention de la danseuse douée, se dandinant là depuis plusieurs mois ?

On se retient encore de respirer. La musique repart, les regards convergent, la tension monte.

Un sourire. La demoiselle recommence à se mouvoir, plus lentement, invitant d'un coup d'oeil le corps que tout le monde cherche. Un bruit de pas se fait entendre dans la grande salle et les invités se reculent légèrement, plissant leurs yeux. Une ombre vient d'entrer dans le cercle de lumière de la douce, se faisant foudroyer par plusieurs regards fulminants. La femme, elle, n'en a cure. Ses orbites le dévorent du regard, dévisageant chaque parcelle de l'homme devant lui.

Il est beau. Sous les lumières devenues pourpres, l'on dirait que son corps est fait de fumée, se déplaçant d'une distinction qui l'a fait esquisser un frêle sourire. Il tourne autour d'elle, gracieux, bougeant avec délicatesse tous ses membres. Son corps la frôle, soupire du public, la partie peut commencer ; on les dévores du regard. Le mâle domine grandement l'autre de son envergure et, sans être trop grand, il peut se vanter d'avoir une taille presque parfaite. Un artiste est venu passer des années sur ses muscles parfaitement placé et équilibré là où ils devraient l'êtres, ne l'empêchant pourtant pas de danser avec une grâce émouvante. Ses grandes pattes glissent et tournoient, des sabots lustrés terminant les jolis membres. Silence, leurs corps se heurtent ; un sourire s'élève sur chacun de leurs visages et ils recommencent à danser, errant en rythme. Des chuchotements s'élèvent de partout, se promenant dans la salle, impressionnés par le combat silencieux de ces deux-là.

Motus, mutisme, laissez-les danser ...

Son pelage doré-beige, semblant si doux au toucher, est soigné aussi parfaitement qu'un prince : elle passe son sabot sur lui, appréciant la texture. La belle couleur rappellant des couchers de soleils aussi brillant que de l'or lui plait, mais sa crinière fournie et sa queue encore plus. Il profite des multiples regards appuyés de la femelle sur ceux-ci pour la frôler avec, la caressant du bout de ses naseaux, provoquant un léger rire. Un poil d'une couleur brun foncé, presque noir, reste sur elle, qu'elle gardera sûrement longtemps en souvenir de cette danse. Bien que sa crinière abondante et longue, attachée avec un élastique en cuir, puisse parraître plutôt féminine, elle encadre d'une beauté époustouflante ses traits faciaux. Ils sont captivants, ravissants, si ... Parfait ... Comme son corps, on dirait qu'un artiste surdoué les a tracés sur un papier, recommençant jusqu'à atteindre la perfection. Sa mâchoire mince et courbée vers le haut, son long museau fin, ses grandes oreilles dressées..

Ce soir, les deux ne portent aucun artifice. Ils sont sans vêtements, ce qui ne les rends pas moins captivants ; bien au contraire. La terrestre l'imagine cependant, dans ses rêves les plus fous, recouvert d'un bel habit moulant ses muscles, laissant néanmoins de la place pour qu'il puisse bouger sans se gêner. Quelque chose de sombre, semblable à sa crinière ; pas de métal, un joyaux vert s'encastrant dans sa parrure. Il aurait l'air d'un vrai roi, regardant son peuple de ses luminaires de la même teinte que son bijou. Un fantasme bien plus vrai qu'elle ne le pense...

Passons les habits, la femelle est bien trop captivée par son torse pour penser à ce futile arrangement.

Elle apprécie les belles choses et ce mâle en est une. Sa longue corne, trouvant un chemin dans sa crinière foncée, brille d'une lueur captivante sous les yeux bleus de la danseuse. D'habitude, elle n'est pas attirée par les mâles comme ça, mais là .. Il n'y a pas de comme ça. Il y a ce mâle et c'est tout.

- Je me nomme Bright Light.

Un rouge lui monte légèrement aux joues en entendant sa voix grave, celle-ci résonnant au plus profond de son âme. Néanmoins, ce n'est pas ce qui l'a fait davantage frissonner.. Ce sont ses orbites. Elles s'accroche aux siennes, même quand son corps est détourné, lui donnant l'impression d'être un livre ouvert, déshabillé. Deux prunelles, deux luminaires d'une incroyable couleur verte, brillant même parmi les lueurs mauves. Ce regard la captive, la maintient en place, la fait danser, sourire, la fait vivre. Elle ne remarque que lui maintenant ; ses quelques tatous parsemant son épaule et le haut de son oeil lui sont invisibles, comme son léger collier et le petit papillon sur sa cuisse.

Elle ne voit que ses yeux, elle n'entend que sa voix vibrant dans son corps, que leurs corps se rejoignant.

Et dieux que c'est bon.
SurnomJoyau / Bright
SexeMâle
Race des parentsLes deux licornes
SexualitéIl prend de tout
MétierWhite Walker (chasseur - aventurier)
Lieu de résidenceVagabond
Cutie MarkUn délicat petit papillon s'élance sur sa cuisse, se mariant parfaitement aux couleurs de son pelage. Le soir, il peut sembler plus foncé, comme le jour on pourrait jurer qu'il devient plus clair ; mais ce n'est qu'une illusion. Le petit animal représente un papillon changeant de forme pour plaire à son compatriote, l'insecte étant répandu là où il vivait avant. On peut donc facilement l'associer avec son talent. TalentLorsque mâles ou femelles trouvent le jeune Bright un minimum de son goût, son talent se met en marche. Il paraîtra tout de suite un peu plus absorbant, davantage classe, séduisant ... Comme un aimant, il essayera de charmer les gens en usant d'un talent naturel pour cela. Plus ils s'approcheront de son corps, plus le courant sera facile entre eux et plus le jeune homme pourra les attirer. Passant d'un simple attrait envers celui-ci à une vrai amourette d'un soir, la plupart ne s'en rendrons malheureusement compte qu'une fois réveillé, une douleur à l'arrière-train et un mal leurs bourdonnant la tête. Il faut aussi mentionner que ce talent est amplifié par sa magie physique, le rendant plus séducteur et attrayant. Certains points de son physique peuvent même changer pour plaire à la personne devant lui, mais ce ne sera que quelques points futiles ; la couleur de ses yeux, de son pelage, sa grandeur ... Il ne pourra jamais changer complètement de corps, juste dévier quelques éléments (ex : Il peut changer la couleur de ses yeux, mais pas en même temps que celle de son corps. S'il veut faire de grands changements, il devra être au plus haut de sa forme, bien nourri, calme, etc. Il n'a réussi qu'une fois à se changer beaucoup et c'était parce que la ponette était vraiment de son goût..) Par contre, si de base le petit Light n'est pas du goût du mâle ou de la femelle (non mais franchement aucun goût *flipp*), son talent tombera à l'eau. Finalemet, le jeune homme n'est pas un violeur et même si la personne le trouve de son goût sans vouloir coucher avec lui, il ne la forcera pas.

Personnalité


Purple Thunder, femelle Pégase, 26 ans.

Ah oui, pour être amusant, il l'était. Nous nous étions rencontrés dans un petit bar dans ma ville, pas trop loin d'où je vis présentement. À peine était-il entré dans l'établissement qu'il avait posé ses yeux sur moi, me donnant l'impression que j'étais la seule demoiselle présente. Je suis plutôt habitué à ce que les étalons viennent me voir (en même temps, avec ma silhouette de déesse et ma belle crinière mauve), mais son regard d'un bleu brillant m'avait tout de suite tapé dans l'oeil.. Il s'est approché d'un séduisant pas après avoir rejeté sa crinière derrière lui et m'a sorti un de ses sourires, oh ! J'en tombais des nues. Après m'avoir payé un verre, il a commencé à me parler de sa vie, mais toujours avec cette espèce de jovialité.. Il me faisait tellement rire ! Son sens de l'humour était merveilleux ; je ne m'étais jamais autant esclaffé. Oui, pour être amusant, c'était un vrai pro.. Mais quand je me suis réveillé le lendemain et qu'il n'était déjà plus là ? Ce l'était moins. Foutu Joyau. Par contre, on n'avait pas envie de rire avec lui au lit...

Celestial Meteor, femelle Licorne, 24 ans.

Le premier mot qui me revient quand je pense à lui, c'est.. Audacieux. Quand je l'ai croisé dans la rue en allant chez moi, il m'a eu l'air d'une licorne bien normale. Pourtant, je ne sais pas pourquoi, mais un petit quelque chose m'attirait chez lui ; ses yeux dorés me charmaient et me faisaient frissonner en ce frisquet après-midi. Il m'avait donc interrompu de son petit sourire craquant, me demandant si j'avais besoin d'aide pour porter ses choses. Il semblait ne connaitre aucune limite ni obstacle, cette hardiesse... De plus, sans vouloir me vanter, je suis ce qu'on pourrait qualifier de plutôt magnifique et il a eu le courage de venir me parler ! Comment voulez-vous que je vous l'explique, il m'a tout de suite plu. Ce joyau a même eut l'audace d'arrêter un pégase qui m'harcelait ! C'est ce qui m'a fait plaisir par-dessus tout. Bon, ce n'est pas ce caractère qui l'a fait rester dans mon lit le matin, en tout cas. Pfiou, au lit, c'était présent la hardiesse ....

Glacial Flame, mâle Pégase, 26 ans.

Charismatique ? Oui, c'était ce qui lui convenait le mieux. J'étais tranquillement entouré de femelles dans un bar, m'étant paré de mes plus beaux habits (et de mon physique gâté), lorsqu'il est apparu. Ce même charisme m'a charmé dans ses yeux argent, me faisant avancer vers lui d'un pas arrogant. Il était bien plus beau que toutes ses petites femelles énervantes ! Puis, par les étoiles, quand il parlait.. Sa voix, son ton, il me séduisait autant par son physique que par cela. Un vrai étalon fascinant. Son tempérament, ses actions.. Bon pardon, je m'égare. Simplement pour dire que les éléments dit plus haut m'avaient beaucoup plus et que je me sentais particulièrement chanceux. Les poneys qui lui tournait autour étaient si ennuyant ! Bref, nous nous sommes endormis dans les bras l'un de l'autre, mais, à mon réveil, il ne restait plus que son odeur. Un coup d'un soir ... Et il en valait la peine, croyez-moi !

Artic Sea, mâle Seaponie, 30 ans.

D'habitude, je n'aime pas trop les étrangers. Je les trouve un peu trop renfermés sur eux-mêmes, vous voyez le truc ? Je n'aurais jamais cru me rapprocher de l'un deux, foi des océans qui m'entourent. Cependant, lui, il était tellement cultivé.. Quand nous nous sommes rencontrés à la bibliothèque, son regard ambré a croisé mes orbites bleues et une sorte de connexion s'est faite. Nous nous sommes parlé pendant des heures des contes mystiques qui peuplent ce monde, de certains calculs mathématiques, d'anciens inventeurs.. Dire que je ne pensais qu'il n'y avait que moi que cela intéressait ! Et bien non. Je lui ai posé plusieurs questions, mais il semblait très instruit ; un jeune voyageur, j'imagine. En tout cas, il a quitté ma maison tout de suite après, hum, et bien, voilà. J'ai remarqué qu'il était instruit en autre chose aussi..

Volcanic Arc, mâle Terrestre, 22 ans.

De si belles perles rosées.. Elle vous captivait, vous prenait dans ses filets, serrait votre coeur... Puis, ce visage tellement expressif ! Quand nous parlions dans le parc, il m'expliquait toujours ses points de vue avec de grands mouvements, démontrant ses sentiments ça avec son corps et son facial. On pouvait bien voir les remous de son esprit qui sortaient de sa bouche, ses magnifiques yeux laissant voir de la colère ou de la joie.. C'est donc après un ou deux jours que je l'ai laissé.. V-vous savez.. Je n'aime mieux pas en parler, le goût amer de son absence en me réveillant ne m'a pas plu. Par exemple, expressif, ah.. Oui oui !

Night Star, femelle Batponie, 25 ans.

Il était tellement ouvert et pacifique.. Vous savez, notre race n'est pas toujours bien vu par les autres, surtout pour les gens ayant des, vous savez, penchants un peu masochistes. C'est pourquoi, quand il est arrivé dans le bordel où je passe la plupart de mes journées, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir peur malgré son adorable regard lilas. Il ne m'a cependant jamais brusqué et nous avons passé une partie de la nuit à parler ; j'ai enfin pu m'exprimer sur plusieurs points. Ses avis rejoignaient plutôt les miens et c'est avec plaisir que j'ai découvert son caractère ! Il détestait la guerre et les gens racistes, n'hésitait pas à entretenir des relations avec toutes sortes de poneys.. Mon coeur a enfin senti quelque chose remuer et c'est avec joie que je me suis abandonné à ses pattes après plusieurs heures à discuter. J'ai été un peu triste de pas sentir sa chaleur en me réveillant, mais, après tout.. Je ne suis pas déçue de sa gentillesse. Pas non plus de notre deuxième partie de la soirée..

Pond Honey, femelle Cristallins, 20 ans.

Conscient de sa beauté, fêtard, débauché.. Merde, il me plaisait ce petit joyau. Nous nous sommes rencontrés dans une boîte de nuit en plein centre de ma ville (je ne suis pas très aventureuse, que voulez-vous) et son regard brun m'a fait rougir du bout de mes sabots jusqu'à la racine de ma crinière. Nous avons dansé toute la soirée ; il dominait tout le monde, se tenant droit et fier, sachant probablement qu'il plaisait aux femelles autour de lui. Ce n'était pas sa première fois, loin de là.. Il savait s'y faire pour fêter, laissez-moi vous le dire ! D'habitude, j'étais souvent à sa place, les mâles me convoitant, mais j'étais décidément tombé dans ses sabots. Je ne regrette rien de ma soirée, sauf que je n'ai jamais eut la chance de lui dire au revoir. Dommage, je l'aurais bien remercié pour cette torride soirée.

Blue Jazz, femelle hybride, 26 ans.

Au début, je le trouvais seulement attirant. Des beaux yeux azurs, un corps d'apolon, sa crinière d'ébène.. Sa persévérance m'a cependant prise à la longue. Bon, deux jours ce n'est pas beaucoup, mais je prends d'habitude une ou deux semaines pour me donner à un mâle. Seulement, ses petites attentions étaient trop mignonnes. Il me talonnait, ne lâchait pas l'affaire, comment vouliez-vous résister ?! Oui oui, je sais, deux jours c'est peu, il a dû pousser la persévérance à bout, mais bon. Je ne l'ai pas du tout regretté, même quand j'ai vu qu'il n'était plus là le matin suivant. Son autre sorte de persévérance m'avait plu beaucoup plus..

Histoire

La vie s'acharne. Nous passons celle-ci à essayer de trouver pour quels arguments nous nous battons, pour quelles raisons on nous a mis au monde. Les questions s'entassent et le temps s'égraine en même temps que notre innocence de l'enfance, traçant des sillons de larme et de sang dans notre âme souillé. Les mères pleurent leurs enfants disparus, ceux-ci se recroquevillent dans un coin, taché, noirci.

Silence, les enfants... L'heure n'est plus aux contes et légendes ! La violence de ce monde a décimé les trois soeurs, celle qui parlait aux ombres reviendra vous dévorer ; personne ne s'en sortira indemne. Les seules choses qui resteront dans la nuit noire seront vos cris et vos sanglots résonnant dans un écho infernal, sans aucune réponse. Que cette putain de couleur d'encre qui restera à vos côtés, enveloppant votre corps cisaillé par la vie et désireux de s'en aller enfin. Cependant, c'est avec un sourire sardonique que celle-ci se penchera sur vous, effleurant votre naseau du bout de ses membres. La souffrance n'est pas fini pour toi, mon petit poulain.. Il te reste tant de forêt sombre à traverser et de douleur à encaisser, tu n'en as même pas idée. Tu souffriras le martyre et personne ne sera là pour t'aider, car là se trouve cette vérité qui réside en chacun de nous. La meilleure chose que tu pourra hélas faire sera donc de sourire, ou, qui sait, de trouver une lumière .. ?

Comment vas-tu la découvrir, dans ce monde de noirceur ? Finalement, tu ferais mieux de lâcher prise, d'entrer et de ne faire qu'un avec cette anthracite couleur. C'est ça : entre, mets ta tête, ton corps, abreuves-toi de cette blessure. De toute façon, personne ne sortira vivant de cette foutue guerre.

L'histoire que je vais vous raconter n'est pas une de celles qui vous fera rire, ni même esquisser un petit sourire à la vue de ses écrits. Elle sera dure, brutale et sans froufrou, juste comme elle est née et a décédé. Êtes-vous prêts ? Plongez-vous dedans, mes chers compatriotes, et prenez le temps de comprendre le pourquoi du comment.

Chapitre 1 - le chaos n’est pas une fosse, le chaos est une échelle.

Le soleil brillait encore et toujours dans Rising Sun Protectorate, cet endroit infâme dirigé par la violence elle-même. Les rayons brûlant de l'astre répandaient leurs désagréables chaleurs étouffantes, forçant les quelques poneys de la ville à fermer leurs volets et à chercher quelque chose qui pourrait au minimum les rafraichir. La vie n'était pas de tout repos pour eux, riche et aisé, avec le soleil tapant sur leurs crânes ! Du moins, c'était ce qu'il se disait, étendu sur un lit de plume et en train de grogner de mécontentement. Pourtant ... Quelque part dans un coin mal famé d'une quelconque rue se trouvait une jeune licorne, recroquevillée prêt d'une bâtisse à demi effondré. Sur son visage était peint une tristesse sans égal, son corps impur de crasse et de sueur exposé à la vue de tous. Elle semblait quémander quelques pièces aux maigres passants qui se promenaient par ici, ceux-ci préférant nettement mieux la fusiller du regard que de lui laisser de quoi subvenir. Elle finissait toujours par baisser sa tête, écrasant une larme à l'aide de son sabot, se demandant sans cesse comment elle avait pu finir comme ça.

Elle finit heureusement la fin de sa journée de quémendage, n'ayant récolté qu'une ou deux pauvres petites pièces qui ne lui permettrait même pas de manger au minimum. La licorne se leva donc sur ses quatre pattes tremblantes et s'avança doucement vers un coin plus tranquille pour dormir, à l'abrit de ce soleil trop brillant et trop chaud. Avec un pas boitillant, elle continua sa marche, un sabot après l'autre, dans l'espoir d'arriver à temps pour se reposer un peu.

Cependant, un aboiement l'interpella pendant qu'elle clopinait vers son petit abrit, la faisant stoper vivement. Sa tête se tourna vers l'appel de la voix sépulcrale derrière elle, ses yeux se plissant en essayant de discerner qui lui avait adressé la parole.

- Hey, toi, je suis ici, regarde-moi.

Ses prunelles vertes croisèrent trois terrestres qui s'en venaient par ici, tous équipés des couleurs des gardes du Rising. Son coeur se serra brutalement dans sa poitrine et elle recula d'un pas, baissant directement son corps vers le bas pour montrer son respect. Néanmoins, les trois hommes s'esclaffèrent d'un rire ingrat et le plus grand d'entre eux continua à se diriger vers elle, une lueur étrange se dandinant dans ses yeux.

- On n'aime pas les quêteuses, ici. En plus, tu es sûrement une prostituée vu ton adorable beauté.. Qu'est-ce qu'on devrait faire d'elle, les gars ?

Il termina sur cette lancée en lâchant un rire gras, détaillant la petite licorne d'un oeil attentif. Auparavant, effectivement, elle aurait pu être très belle ; son pelage d'encre brillait doucement sous le soleil et, bien que cette ruelle était sombre et que tout semblait plus laid, on pouvait encore apercevoir la beauté de ses yeux bleus. Son corps maigre et élancé tremblait sous la fatigue de sa longue journée, portant néanmoins toujours les anciennes courbes de sa vie révolue.

- Achève là, Golden. On en a rien à foutre d'elle, putain, on devrait déjà être rendu à la caserne merde. On crève de chaud en plus..

Ledit Golden n'avait pourtant pas l'air d'être d'accord avec l'autre, s'approchant d'une démarche lente vers le corps tremblotant. S'arrêtant à quelques centimètres d'elle, il passa son sabot sous son menton, relevant son visage angélique.

- Surveillez mes arrières les gars, je serai pas long.

Les étalons soupirèrent bruyamment en allant surveiller les deux sorties, comme si la scène qui allait se passer sous leurs yeux était quelque chose d'aussi normal que de respirer ou manger un bon repas. Sur leurs visages se dessinaient un ennui complet, l'un d'eux décidant même de s'allonger un instant, craquant son cou et profitant de cette occasion pour faire une petite sieste. Fermant ses yeux, il s'endormit sur les hurlements désespérés de la femelle, bientôt étouffé par des grognements bestiaux et des râles de plaisir. Personne ne vint l'aider. Le soleil se recouvrit, le ciel ferma ses yeux et les nuages se détournèrent de la vision horrifique, laissant la belle créature se laisser souiller sans lever le petit doigt. Aucun héros n'accourut pour la demoiselle, aucune pluie ne se déclencha en hommage à se tristesse, aucun éclair ne foudroya les gardes. Elle resta seule, confrontée à elle-même, son âme tachée pour toujours et à jamais.

Ils s'en allèrent après, tout comme ils étaient venus, ne lançant aucun regard au revers de leurs épaules. Derrière eux, ils laissaient un corps trop faible pour bouger, poisseux de sang et de substance collante sur sa chair inerte. Dans ses yeux s'éteignit la petite flamme de l'espoir et elle s'endormit à même les déchets, ayant l'impression d'en être devenu elle-même un.

Chapitre 2 - Notre nom nous survit. C’est la seule chose qui nous survit.

Ironie du sort, ce fut en cet après-midi ensoleillé qu'elle reçut le cadeau le plus important de toute sa misérable vie. Comment un aussi petit être, si merveilleux, si fragile et si splendide avait pu naitre de cette union aussi horrible ? À chaque seconde où elle posait ses orbites sur le nouveau né, son coeur se tordait dans tous les sens inimaginables. Allait-il avoir une vie meilleure que la sienne ? De quelle manière allait-elle subvenir à ses besoins alors qu'elle n'était même pas capable de se nourrir elle-même ? Allait-il vivre toute sa vie sans aller à l'école et sans argent ? Une angoisse lui tordait les entrailles à chaque méprisable minute de sa vie. Cela en était assez de toutes ses questions sans réponses ; elle décida donc d'agir, de poser un geste changerait la vie du petit considérablement. Ramassant tout l'argent qu'elle avait réussi à avoir durant ses années piteuses de vie, elle paya un white walker qui passait par là, lui demandant de l'amener à Moonlight Realm. Allant lui-même jusqu'à cette destination, il lui offrit un incroyable sourire en repoussant d'un coup de sabot son argent, la faisant monter sans payer dans la carriole. L'amitié naquit alors entre ses deux-là, la paire se mettant à parler longuement de leur vie et de leur travail. Il s'avéra être un marchand plutôt reconnu et aisé, mais surtout très bienveillant à l'encontre des étrangers.

Ce fut donc les plus beaux jours de la mère et de son petit, qui n'avait alors que cinq ou six mois. Le marchand nomma même le jeune Bright Light, la mère lui ayant demandé plusieurs fois de lui trouver un nom en honneur de sa grande gentillesse. Il s'inspira de cette appellation en observant de près le poulain, remarquant son pelage brillant et ses yeux si éblouissants.. La qualification lui vint donc comme ça, une nuit, pendant qu'il contemplait ses deux rescapés d'un oeil attendri.

- Bright Light..

Et, curieusement, on aurait pu jurer voir le petit esquisser un sourire quand il entendit son nom.. La dernière chose que le grand mâle fut avant de les laisser, tous deux, devant un bordel de la nuit, fut de donner un collier au jeune poney.

- Souviens-toi toujours de moi quand tu regardas cette amulette, mon petit. Si un jour tu souhaites nous rejoindre..

Il ne termina jamais sa phrase et lui envoya un clin d'oeil rieur, le jeune Light ne comprenant pas tout à fait ce que l'autre voulait dire. Après tout, il était si jeune...

Chapitre 3 -  Les gens apprennent à aimer leurs chaines.

La mère de Bright Light se prostituait. Ne prenons pas de pincette et disons le comme il se doit ; elle le faisait. Néanmoins, c'était pour la survie de sa jeune lumière qu'elle salissait son corps, étant très demandé dans le milieu. Cela permettait donc au plus petit de vivre un minimum confortablement, dans une petite maison proche d'où sa mère travaillait. Il allait à l'école obligatoire (et gratuite, au plaisir de celle qui l'avait mis au monde), passionné de tout ce qui se trouvait dans les livres et au-delà des mots. Le seul problème était peut-être qu'il ne venait aux cours qu'une fois sur deux, préférant explorer tout de lui-même comme un bon petit de dix ans. Ce fut probablement les meilleures années de sa vie, dix années fabuleuses où il ne cessait de grandir et de se développer, autant mentalement que physiquement. D'ailleurs, il ne se rendait même pas compte que plusieurs petites ponettes de sa classe le regardait, rougissantes quand il remarquait leurs regards appuyés. Parce qu'il fallait le dire, notre jeune homme n'était plus un enfant ! Bon, psychologiquement oui, mais son enveloppe était si belle et si brillante qu'il semblait déjà adolescent. Il rendait sa mère fière de lui chaque jour, brossant sa longue crinière noire et s'occupant de son pelage brillant au soleil.

Des fois, il arrivait que ses yeux mousses croisent ceux océans de sa mère et que son estomac se torde quelques secondes. Sa mère ne lui donnait jamais de détail de son père, lui disant qu'elle raconterait cette partie de sa vie quand il serait plus grand et plus mature. Néanmoins, Bright Light avait tellement envie de le rencontrer ! Ce n'est pas qu'il n'aimait pas sa maman, bien entendu, mais il rêvait d'un père arrivant en galopant, la crinière au vent et un sourire sur les lèvres. Un vrai papa qui s'occuperait de lui, jouant au ballon et lui apprenant comment bucher du bois. Il rêvait de lui chaque nuit et, dans chaque rêve différent, l'imaginait autrement. Un duc ? Un garde important au sein de l'armée ? Une licorne sympathique gérant une bibliothèque ?

Sa mère ne lui dit jamais vraiment qu'il était née de l'union d'un garde du soleil et qu'elle avait souffert le martyre, mais il le devina simplement, comme ça, un jour.

Chapitre 4 - Il n’y a qu’un seul enfer … celui où nous vivons.

Passons néanmoins les douces années de sa vie où il ne se passa rien, car son caractère n'évolua que peu dans ses broutilles de poussières. Dirigeons-nous plutôt vers cet évènement, celui que vous allez bientôt connaitre...

Bright Light gambadait. Déambulant dans les rues de la ville qu'il côtoyait depuis tout petit, il cavalait entre les maisons, bondissant dans la noirceur en souriant. Aujourd'hui, il allait avoir onze ans ! Il venait de terminer son dernier cours et le plaisir qu'il ressentait en songeant au cadeau que lui réservait sa mère le faisait avancer plus vite, couraillant partout. Ses petits sabots le menèrent donc à l'endroit qu'occupait sa mère les journées de travail, y passant lui-même des après-midi avec la patronne qui gérait tout ça. Sympathique, elle lui offrait toujours des petits verres de limonade et lui tapotait la tête en lui souriant de son incroyable dentition.

Bref, tout ça pour dire qu'il entra dans l'immeuble, cherchant sa mère de ses émeraudes prunelles. Le bruit résonnait dans ses oreilles et pulsait en rythme avec son coeur, le faisant doucement remuer des hanches à ce son. Il savait que sa mère ne tarderait pas à le rejoindre en criant bonne fête, un sourire excité planant sur son visage. Curieusement...

Une heure passa.

Puis deux.

Une troisième se rajouta.

Bright Light était nerveux. Où pouvait bien se trouver sa mère ? Il s'aventura dans quelques alvéoles, bravant son dégout énorme à chaque fois qu'il y jetait un coup d'oeil. Les visons s'amassaient et s'empilaient, laissant un arrière-goût étrange dans la bouche du petit qui ne voulait que retrouver sa génitrice. L'avait-elle laissé pour retourner à la maison ? Un tremblement secoua ses membres quelques secondes et il décida de regarder dans une dernière chambre fermée avant de retourner chez lui. Son sabot poussa doucement le loquet et, en silence, il passa sa tête dans l'ouverture.

Tout devint particulièrement silencieux quand ses pupilles tombèrent sur le sinistre décor. La lune voulue se cacher de ce spectacle horrible, rapetissant pour ne plus être qu'un mince croissant dans le ciel. Les étoiles arrêtèrent de briller, les nuages se stabilisèrent, les animaux furent immobiles. Même la mort, perchée là-haut sur son grand château, n'eut pas l'amabilité d'aller recueillir les deux corps échoués l'un contre l'autre. Elle choisit quand même de regarder, sans remord.

Elle vit le petit s'avancer, son visage déformé par la douleur, ses yeux larmoyants et sa gorge obstruée par la surprise. L'ombre spectracle détailla en silence la scène qui se déroula sous ses orbites sans vie, pianotant de ses longs doigts fins son immense faux. La crinière dorée du jeune de onze ans ne semblait plus briller, mais se tacher d'un horrible rouge, macabre et collant. Son petit corps se pressa contre celui sans vie de sa mère, la priant de rouvrir ses yeux, lui ordonnant de se réveiller sur-le-champ. Son sabot la secoua pendant de longues minutes, observant les derniers souffles et râles s'échappant de sa poitrine ensanglantée.

Pendant ce temps, la mort aiguisait son arme, se préparant à sauter. D'un saut majestueux, elle se laissa tomber dans le monde des vivants, aussi rapide que l'ombre dans laquelle elle se fondait. Son corps glissa aussi vite que le vent en tombant, slalomant entre les équidés pleins de vie et qui en avait encore longtemps à voir. Elle ne s'arrêta qu'à côté du petit poulain et de sa mère, plongeant ses yeux sans vie dans celle-ci. Sa cape l'enveloppa progressivement et, sans la brusquer, elle posa sa bouche sur la femelle, l'embrassant d'une façon si délicate que la lune se décida même à jeter un coup d'oeil.

Elle mourut et la mort partie sans aucun regard en arrière.

Laissant une petite lumière ici, le nez plongé dans la fourrure de sa maternelle, essayant encore et toujours de l'appeler de sa voix plaintive. Il trouvait cependant bizarre le fait qu'elle ne lui réponde pas, choqué du haut de ses onze ans d'une telle découverte. Il finit cependant par s'endormir sur le cadavre de celle qui l'avait mis au monde, ne sachant pas pourquoi elle ne l'enroulait pas dans ses pattes pour le réchauffer. Un état de choc s'emparait de son esprit dans ses longues griffes glacées, le faisant tressauter de cauchemar horrible dans son sommeil.

On découvrit le petit le lendemain. La patronne, posant son sabot sur la tête du petit, lui expliqua que certaines choses arrivaient des fois. Qu'on n'y pouvait rien. Tout ce qu'on pouvait faire ? Serrer les dens et plonger la tête dedans, inhalant l'odeur de la défaite et du dégoût.

- La vie n'est pas facile, mon poulain..

Chapitre 5 - J’ai appris comment mourir il y a déjà bien longtemps.

Orphelin, sa vie prit tout de suite une autre tournure. Il passa quatre piteuses années dans le bordel où travaillait sa mère, découvrant sa première fois dans les bras d'une pégase âgée d'une quarantaine d'année. Il les enchainait, une après une et un après l'autre, son coeur se durcissant après chaque baiser et chaque réveil où il ne voyait jamais son compatriote. Il n'y avait que la froideur métallique de l'argent à côté de lui, qu'il analysait du haut de ses quatorze années, un regard sans émotion ancré au plus profond de son âme. Son sabot les frôlait doucement, dégouté de devoir les empocher, sa conscience finissant néanmoins toujours par reprendre le dessus.

Il se payait alors des avions en plastique avec l'argent amassé pour baiser. Ou des bonbons.

Sa vie continuait, néanmoins. La découverte de sa cutie mark s'était faite à l'âge de douze ans, après une première soirée plutôt éprouvante pour le moral. Un petit papillon s'élançait sur sa cuisse droite, un de ceux qu'il voyait souvent en se promenant dans le petit jardin derrière l'édifie de joie. Il s'aperçu donc assez tôt de l'utilité de son talent, remarquant les regards poussés que lui lançaient ses clients ; davantage profond que les autres. Sa patronne lui avait même offert un petit gâteau orné d'un papillon, lui lançant un regard désolé et plein de tristesse.. Pourtant, on le payait bien, il avait du succès et un minimum d'argent ! Le problème, c'était qu'il était jeune, tellement jeune. Les enfants avaient-ils leur place dans ce monde sans pitié ? Chaque soir, la patronne avait peur de ne jamais plus le revoir, le regardant partir à la bibliothèque pour feuilleter des bouquins. La journée, nauséeuse, elle priait pour qu'il ressorte vivant des alvéoles et qu'il puisse arriver à un de ces cours à l'heure. Un de ses deux souhaits fut exaucé ; maigre consolation pour la vie du petit.

Chapitre 6 - Que dit-on au Dieu de la Mort ? Pas aujourd’hui.

Bright Light sauta vivement à côté du mâle dans la calèche, explosant d'un rire franc lorsque celui-ci le fixa d'un drôle d'air. Il n'arrêtait pas d'aller et revenir dans le transport tiré par le cheval, sautillant auprès du marchand. Cela faisait quelques semaines que le petit prostitué avait atteint ses quinze années, encore coincé dans l'immeuble qui l'avait vu grandir.

Sa surprise fut donc énorme lorsque, un soir de pleine lune, regardant son amulette autour de son cou, il entendit une voix rauque l'interpeller. Se souvenant vaguement du visage du walker blanc qui l'avait amené ici, il poussa un cri de joie en reconnaissant ses traits lointain du passé, sautant dans ses pattes. Il lui avait tout de suite demandé de l'amener loin de là, de le faire entrer dans sa guilde une bonne fois pour toute, voulant lui aussi devenir marchant. La vieille licorne accepta donc de sa grande bonté, se cherchant d'ailleurs quelqu'un avec qui travailler.

C'est ainsi que leurs aventures commencèrent et qu'ils se racontèrent pendant jour et nuit leurs périples, allant de la blague jusqu'aux évènements tragiques. Le petit mâle appris beaucoup de choses auprès du marcheur qui se révéla se nommer Blue Ice, le nom lui ayant été donné grâce à ses magnifiques yeux bleus. Ice lui apprit multiples contes et légendes, lui fit lire des livres étonnants et lui apprit à faire un peu de magie avec sa corne, étant lui-même une licorne. Bref, l'acheteur était un peu comme le père qu'il n'avait jamais eu ou un frère espiègle, se lançant des piques et rigolades. Le jeune pouvait enfin goûter à la vraie vie et laissait sans regret ses clients habituels, même si sa patronne allait quand même lui manquer un minimum. Mais bon, il était si heureux ! Son coeur prenait du soleil et fleurissait, s'ouvrant au monde avec une beauté touchante.

Ce fut donc après une année de cavale dans toutes sortes de terres qu'ils rentrèrent enfin au camp des walker, les deux âgées respectivement de seize et quarante quelques années. Le chef de la confrérie des marcheurs blancs accepta donc avec plaisir notre jeune membre dans ses rangs, faisant confiance au membre qui lui avait ramené. C'était le début d'une nouvelle vie.

Chapitre 7 - Il ne s’arrête de manger que lorsque c’est l’heure de boire.

Plus de drame, gens qui lisez cette histoire, plus d'affreuseté ni de geignement. La vie, comme si elle avait assez joué avec le marchand qu'était Bright Light, alla se trouver une nouvelle cible, un air ennuyé sur le visage. Ce monsieur avait maintenant vingt-cinq ans et rien n'était venu tacher sa vie depuis ses merveilleux quinze ans, donnant l'impression à la licorne dorée qu'elle manigançait quelque chose dans son dos. Pourtant.. Tout filait aussi bien que le vent. Il voyageait énormément, une soif d'apprendre lui grugeant le corps, lisant livre après livre et écoutant les gens dans les villages où il passait. C'était devenu un charmant jeune homme, son talent et sa magie le rendant un tantinet plus populaire auprès des filles et des hommes. Nuit après nuit, il collectionnait différentes races dans son tableau de conquêtes, cependant toutes réunies par la même chose : l'absence de Bright Light au réveil.

Il ne cherchait pas de problème, buvait et faisait la fête avec l'argent qu'il récoltait, écoutant les poneys raconter des contes. Il se trouvait des amis, embrassait tendrement des éventuels compagnons, souriait, dansai. Restant en surface et ne s'occupant pas des gros problèmes, il survivait. Il aimait sa vie.

Il essayait de se mentir à soi-même, en tout cas.

Et quelque chose lui disait que ça ne resterait pas comme ça éternellement ...

Fin

Participerez-vous à l'histoire de ce charmant jeune homme, mesdames et messieurs ? Qui serez-vous pour lui ? Allez-vous lui causer encore plus de problèmes, ne voyant que sa surface extérieure de beau gosse ? Lui ferez-vous découvrir l'amour, les joies, la passion ? À vous de me le dire et à vos crayons ! (bah à vos claviers mais ça fait plus classe comme ça roh..)

A propos du joueur

PUF : mélo.. meluke pour les intimes (clin d'oeil)
DC : aucun, malheureusement
Que pensez vous du forum : je suis en amour avec ce forum, les graphiques,
les détails, mais surtout la fondatrice...
Comment l'avez vous trouvé : elle commence par n ! par o ! par c ! par t ! par i ! c'est noctiii !
Avez vous les droits sur l'image du personnage : puisque j'ai commencé Jojo (l'anime), samsara sera elle qui me fera mon beau petit kit.. (je l'aime tu pas assez)
Code de Validation : Validé par Pained Soul
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 124
Bits : 117
DC : Pained Soul
Âge du personnage : 37 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Passeur
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot mais voyage
Ven 18 Aoû - 9:34

"sexualité : il prend tout"
MAIS SURTOUT LES HOMMES DERRIÈRE DES BUISSONS *fuit*

Non mais ce talent... Le talent de la mort xDDD Bienvenue Meluuuke *court partout* Je suis happyyyy !Ton sang d'éternel uke soumettra ton perso aux miens ! /PAF

___________________________



Autres images:
 
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Ven 18 Aoû - 9:44

LES HOMMES DERRIÈRE LES BUISSONS, IL LES DÉVORE 8D *rattrape en crabe*
le talent de la mort pourra pas marcher sur barbichette fang s'il trouve pas sexy lightou .. trouve le sexy ... merci pour le bienvenue sinon, le seme qu'est brightou t'envoie des bisous *smack*

p.s : j'aime le x et le s de " ton perso aux miens ! "
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 35
Bits : 4193
DC : Nope
Âge du personnage : 24 ans
Hybride

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Musicienne/stripteaseuse
Réputation:
Lieu de Résidence: Vanhoover
Ven 18 Aoû - 9:59

Oh toi, il nous faudra sûrement un joli RP avec ensemble mon chou c: Bienvenue à toi!

___________________________


When you are in the ocean
The time doesn't count

Dita | Epicode

Quand tu vois que ce smiley ne passe pas sur la CB mais que tu veux quand même l'afficher.:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 15
Messages : 24
Bits : 100
DC : //
Âge du personnage : 30 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Médecin au sein de l'armée
Réputation:
Lieu de Résidence: Crystal Empire
Ven 18 Aoû - 10:22

Bienvenue Yoshi ! :3

Tu le sais déjà mais j'aime ton style d'écriture et ton perso. *^* J'ai hâte de lire la suite et de voir ton kit. **

___________________________


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Ven 18 Aoû - 10:26

sea -> yes, je suis partante pour un rp n'importe quand ! merci pour le bienvenue <3.
nightou -> merci mon mochi préféré ~ je rougis sous les compliments, j'ai bien hâte de rp avec toi aussi c: !
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 61
Bits : 552
DC : Yiazmat
Âge du personnage : 27 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Duc
Réputation:
Lieu de Résidence: Isolé
Ven 18 Aoû - 11:45

"screaming intensifies" kyaaaaaa <3

___________________________


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 97
Messages : 81
Bits : 900
DC : ///
Hybride

Votre personnage
Rang & Métier: Prostituée
Réputation:
Lieu de Résidence: Moonlight Realm - Crystal Empire
Ven 18 Aoû - 15:08

Gnée , les Light sont appréciés

Ta façon d'écrire , on tombe déjà In Love de ton perso °°

Au plaisir de rp avec ton bel étalon un jour et Bienvenue chez les fous~

J'sens que ce perso va en prendre beaucoup dans le cul  prohibited ? et en donner.

___________________________


Absence le Lundi , Mardi , Jeudi et Vendredi : Période Scolaire

Le Systèmes le plus complexe du monde , dis Mzuri:
 


Mzuri gagne sa vie en Jaune Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 59
Bits : 2241
DC : /
Âge du personnage : 38 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Roi de Moonlight Realm
Réputation:
Lieu de Résidence: Crystal Empire
Ven 18 Aoû - 21:06

Bienvenue Bright Light ! (t'as presque le même nom que l'amoureux de Noctis /pan)

___________________________



Art by Voltage art | Merci Pained Soul mon amour

Noctis et sa coiffure fabulous
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Ven 18 Aoû - 21:23

northern -> *scream avec elle* ♥
mzuri -> merci beaucoup beaucoup, il nous faudra certainement un petit rp et lien ♥ ! (je vois pas ce que tu insinu comme ça 8D)
noctis ->merci pour le bienvenue ! qui sait, peut-être qu'il va se retrouver dans ce même role un jour .. *fuit en crabe*
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://ryutora.forumactif.org/
Age : 21
Messages : 21
Bits : 23
DC : //

Votre personnage
Rang & Métier: Civile & Chasseuse & Marchande de Plumes
Réputation:
Lieu de Résidence: Cloudsdale
Ven 18 Aoû - 21:43

Bienvenue.~ ♥

J'adore ta présentation, elle m'a fait un certain... Effet :D
Comment rester de marbre face à ce poney... ?

*le fixe d'un air aguicheur*

___________________________



Merci Dismy. ~ ♥
Nya ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 19
Messages : 95
Bits : 1496
DC : Yepa
Âge du personnage : 27 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Bras-Droit
Réputation:
Lieu de Résidence:
Ven 18 Aoû - 22:06

Un perso qui va faire rougir nos fesses, je suis pas d'accord, j'ai pas signé pour ça ! D:

Bienvenue chez les siphonnés du bocal Bright Light, mets toi à l'aise~

___________________________


Dialogue: #669900

Les joulis dessins de gens qui sont super !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Sam 19 Aoû - 1:03

fallen -> hihi trop mignonne, effectivement comment rester de marbre ! *clin d'oeil, à plus tard dans un rp-lien ♥*
pride -> signe tout de suite, il pourra rougir les tiennes après 8D *fuit* ! merci pour le bienvenue sinon, je me mets à l'aise tout d'suite :b ♥.

___________________________



ne cliquez pas:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://ryutora.forumactif.org/
Age : 21
Messages : 21
Bits : 23
DC : //

Votre personnage
Rang & Métier: Civile & Chasseuse & Marchande de Plumes
Réputation:
Lieu de Résidence: Cloudsdale
Sam 19 Aoû - 9:53

Faudra trouver un lien déjà, ça ne sera pas facile xD
Je suis une Hybride Zèbre/Pégase, donc je crois que je ne vais pas avoir beaucoup d'ami inrp :c
Bon courage pour finir ta fiche :3

___________________________



Merci Dismy. ~ ♥
Nya ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Sam 19 Aoû - 10:07

ne t'inquiète pas, mon bg que voilà n'est pas du genre raciste envers les hybrides c: ! merci pour la fiche, d'ailleurs je crois que je l'ai terminée cette vilaine !

___________________________



ne cliquez pas:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://ryutora.forumactif.org/
Age : 21
Messages : 21
Bits : 23
DC : //

Votre personnage
Rang & Métier: Civile & Chasseuse & Marchande de Plumes
Réputation:
Lieu de Résidence: Cloudsdale
Sam 19 Aoû - 10:11

Sauf que la mienne partage pas :3
Mais on verra inrp o/
Tu l'as vaincu, victoire **

___________________________



Merci Dismy. ~ ♥
Nya ♥:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 20
Messages : 120
Bits : 1929
DC : Nope
Âge du personnage : 43 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Soldat
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot
Sam 19 Aoû - 11:27

Comment je peux arrêter de faire des blagues de cul avec des personnages pareils, franchement ? D: /PAF

Je plaisante, bienvenue à toi o/

___________________________


Quiet parle et pense en #9966cc
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 317
Bits : 4237
DC : Night Fang
Âge du personnage : 26 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Sans Métier
Réputation:
Lieu de Résidence: Everfree Forest
Sam 19 Aoû - 12:45

"Papaaaa... Réveille toi..." *se met en pls en écoutant ce passage du roi lion après avoir lu l'histoire*
Tout est bon, pour la ville où il se prostituait si tu veux en parler dans tes rps, je te conseille Vanhoover, c'est totalement le genre de ville où on trouve ton lieu décrit ! Tout est bon du coup, on peut passer à la question de validation, il faudra réponse dans ta fiche à la partie code !

Par quoi doivent passer les habitants de Moonlight Realm une fois majeur ?

___________________________




Pained Soul:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Sam 19 Aoû - 19:41

quiet -> merci pour le bienvenue et lâche toi sur les blagues de cul, j'en collectionne 8D !
pained bouboule -> *enroule de ses bras de crabe* tu vas y arriver.. puis merci pour van hoover, ça sera effectivement là que le bordel de la patronne serai mis ! j'ai répondu à la question d'ailleurs, bises sur tes fesses d'étalon volant ♥.

___________________________



ne cliquez pas:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
https://camille.legey.fr/
Age : 19
Messages : 91
Bits : 717
DC : Zaleera
Âge du personnage : 24 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Civile & Assassine pour l'armée
Réputation:
Lieu de Résidence: Tall Tale
Sam 19 Aoû - 23:00

Bienvenue ! :D (nan j'suis pas en retard è_é)

J'adore ta fiche et ton perso peut-être un RP avec un de mes comptes plus tard (t'es mal tombé pour ton talent avec moi par contre, mes deux juments sont lesbiennes \POUTRE\)

___________________________



Autres Signatures:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 16
Messages : 76
Bits : 102
DC : Aucun
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: White Walker
Réputation:
Lieu de Résidence: Vagabond
Sam 19 Aoû - 23:11

merci pour le bienvenue et pour ma fiche ♥ ! faudra se faire un rp yes, merde pour mon talent par contre D: .. (elle est toute douce en plus blbl)

___________________________



ne cliquez pas:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 124
Bits : 117
DC : Pained Soul
Âge du personnage : 37 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Passeur
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot mais voyage
Mar 29 Aoû - 2:08

TU ES VALIDÉ !

Réponse correcte, je valide le code et ta présentation !

Je suis vraiment désolée pour mon retard mais ça tu le sais déjà ;;

J'ai adooooré lire ta fiche ! Le physique est super fluide, la description est excellente et ça donne une image de Bright Light très sexy et classe. Son talent est super, il a une petite touche d'originalité avec le changement de détails physique minime, rien à redire, je le trouve parfait.

Et puis ce caractère... Il a l'air horripilant, mignon et intéressant en même temps XD
Il donne très envie de le rencontrer en tout cas ! Il est toujours aussi bien détaillé et agréable à lire, donc je lève bien haut mon pouce. Quant à l'histoire... Blblbl, je l'ai lu d'une traite sans le remarquer XD
J'ai adoré son histoire, je la trouve touchante et en même temps il n'y a pas trop de drama, c'est bien réparti et proportionné. On trouve peu de personnages avec un passé de ce style donc j'approuve une fois de plus !

Et bien évidemment, hâte de lire tes futurs rps **
Sur ce, je valide !

À présent...

Tu commences avec 100 bits, ta fiche ayant eu le soin demandé.

Maintenant que tu es validé, il te faut remplir ton répertoire Rp juste Ici.
Si tu n'as pas d'idées avec qui rp, je te recommande de poster une demande de rp Ici.
Si tu veux pouvoir rester connecter avec les autres membres à travers des courriers ayant un impact sur le rp, je t'invite à jeter un œil aux Taletellers juste .
Et enfin, si tu désire rester au courant de l'actualité de l'univers ou tout simplement faire un tour dans le magasin, voici les rumeurs ici, le panneau d'affichage ici et le bazar Equestria juste !

Sur ce, bon jeu à toi !  BLBLBLBLBLBLBL


___________________________



Autres images:
 
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» you here to finish me off, sweetheart ?

Equestria Story : Begin The End :: Equestrian Registers :: Recueil des Aventuriers :: Validées-
Sauter vers: