Sweet Snow - Voici venue l'élégance et la beauté [Fini]

avatar
Age : 21
Messages : 46
Bits : 2650
DC : Winter Veil
Âge du personnage : 26
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil - Courtisan
Réputation:
Lieu de Résidence: Fleur de Lune
Mar 8 Aoû - 15:55


Sweet Snow

26 ans  / Rebelle / Licorne

Physique

Assit à son bureau, le terrestre leva son regard sur la porte qui venait de s'ouvrir. Devant lui, se tenait une licorne rose. De taille légèrement plus petite que la moyenne et à la corpulence fine, son invité lui souriait avec affection, le regard pétillant. Il lui fit signe de s'approcher, et cette dernière s'exécuta, de sa démarche souple et dansante, presque hypnotisante. Le regard de l'étalon était rivé sur cette magnifique créature et il se leva pour s'éloigner de son bureau. Il avait l'habitude de recevoir Sweet Snow chez lui mais il lui semblait succomber un peu plus à chaque fois à ses charmes. Une fois assez proche, il la salua, glissant son museau contre son cou, goûtant à la douceur de sa robe rose. Une couleur, intense, presque acidulée parsemée de petites taches roses claires. Le terrestre aurait pu se méprendre sur son genre s’il ne le connaissait pas mieux. Non pas qu'il eût d'apriori sur les poneys, mais il doutait que les gens se rendaient compte au premier coup d'oeil que la licorne était en fait un mâle. Il fallait dire que Sweet Snow ne faisait pas non plus en sorte qu’on l’identifie en tant qu’étalon et non jument. S’en était devenu sa particularité à vrai dire, un courtisan vêtu et agissant comme une dame. Il aimait cette particularité et raffolait de le regarder se coiffer et se préparer pour lui. Il lui arrivait de lui offrir parfois des robes ou des bijoux, autant pour le voir sourire avec timidité que pour l’admirer dans des tenues qu’il avait lui même choisi. Son ample crinière douce était un paradis pour ses parures et coiffures complexes. Il savait que parfois la licorne passait des heures à se préparer pour lui, pour lui plaire. Bien sur il était payé pour cela, mais il lui semblait qu’il le faisait avec plaisir, comme si le séduire lui tenait à coeur.
SurnomSweety
SexeMâle
Race des parentsLicornes
SexualitéHomosexuel
MétierCourtisan à la fleur de lune
Lieu de résidenceCrystal Empire
Cutie MarkIl s'agit d'une miroir à main orné d'un ruban bleuTalent•Sweet Snow s'est très vite rendu compte que sa beauté et son charme naturel était de véritable atouts pour lui. La licorne est très douée pour la création de magnifique coiffure.
•Sa magie est essentiellement basée sur la séduction. Il est capable de créer une aura qui fascine et le rend très séduisant. S'il se concentre sur une personne en particulier, cette dernière peut en oublier durant cet instant le reste du monde et sera littéralement absorbé par l'équidé rose. Son pouvoir ne rend pas amoureux les gens cependant et les effets s'estompent en partie lorsqu'il cesse d'utiliser son pouvoir.
•Comme beaucoup de licorne, il ne sait faire léviter que des objets légers ou de poids moyens mais pendant moins longtemps.
•Peu de personne le savent mais il est très doué dans la création de potion également.
Du moins une certaines catégorie. Notamment des filtres d'amour ou de séduction mais aussi et surtout des potions tranquillisante, sédative, apaisante, relaxante. Il s'en sert souvent quand il va chez des clients qui pourraient avoir des informations utiles. Il les endort lourdement pour pouvoir fouiller plus tranquillement dans leurs affaires. Il lui arrive de leur faire boire aussi des potions qui les rendent plus bavard. Sans que cela soit du verita serum, la potion leur fait baisser leur vigilance et ils se mettent à parler plus que d'habitude. Les effets ne sont pas garantis car la moitié du temps Sweety se retrouve à juste supporter un client qui ne cesse de piailler de toute la soirée sans lâcher ne serait-ce qu'un gramme d'informations. Il peut aussi lui être arrivé de concocter des potions un peu plus agressive mais surtout pour se venger d'autres employés de la Fleur de Lune.
•Discret et méthodique, Sweet Snow est maintenant capable de mémoriser par coeur les emplacements des objets d'une pièce afin de ne pas se faire attraper quand il fouille un bureau ou une chambre.

Personnalité

Golden Star se tenait devant la fenêtre, observant les habitants du manoir s’agiter, s’affairant à leurs tâches habituelles. Il semblait tendu, contrarié par quelque chose. Assit face à une luxueuse coiffeuse, Sweet Snow peignait son épaisse chevelure, silencieux. Il lui jeta un coup d’oeil par le biais de son miroir. Il connaissait bien cet air. Il allait devoir maintenant s’approcher de lui, prendre un ton mielleux et lui demander ce qui n’allait pas, avant de l’écouter comme s’il en avait quelque chose à faire de sa petite vie de bourgeois. La licorne posa doucement sa brosse, se redressant pour rejoindre le pégase, dans une démarche chaloupée.
-Vous semblez contrarié ce soir, mon seigneur. Que puis je faire pour vous faire sentir mieux ?
L’étalon brun tourna son visage vers lui, contemplant son visage empreint de douceur et d’empathie. Son sourire réconfortant avait fait chavirer son esprit et son attitude apaisante et compatissante l’avait décidé à en faire son courtisan régulier. Doucement il glissa son visage contre le sien, venant chercher son contact.
-Je vois parfois leurs regards… Ils me font douter de moi, ces regards… Mécontents et désapprobateurs…
-Vous vous faites des idées… Pourquoi vous regarderaient-ils ainsi ? Vous un étalon puissant et respectable ?
-Le suis je vraiment ?
Il recula son visage pour le regarder dans les yeux, comme s’il doutait de ses mots. Sans répondre, la licorne lui offrit un sourire affectueux et doux, l’éloignant de la fenêtre pour aller s’installer sur son lit. Sweet Snow le prit contre lui, son sabot se glissant avec légèreté et agilité sur son cou et son crâne.
-Bien sûr. Durant les nombreux jours où je suis ici, il m’arrive souvent de me promener dans votre belle demeure. Et bien que cela soit inélégant, parfois mes oreilles captent des conversations auxquelles je n’étais pas conviés. Je n’ai jamais entendu aucun d’eux se plaindre de vous. Il me semble même qu’ils vous apprécient.
Le noble se détendit, soupirant doucement sous ses caresses et ses paroles. Il ferma les yeux, laissant ses pensées négatives s’échapper de son esprit.
-Tu aimes venir ici ? Me voir ?
Sweet Snow aurait pu afficher un sourire froid et méchant à cet instants, presque moqueur. Ces nobles n’avaient donc aucunes autres préoccupations ? Ils avaient toujours besoin d’être rassurés et passaient leurs temps à pleurnicher pour la moindre chose. Il lui semblait que sa présence ne servait qu’à regonfler leurs égos.. En plus de calmer leurs bas instincts et assouvirs leurs fantasmes. Mais c’était son rôle. Contre de l’argent il les rassurait et faisait ce qu’ils désiraient.  Mais la licorne laissa plutôt un beau sourire, gentil et rassurant, se dessiner sur son visage.
-Je n’aime pas.. J’adore vous voulez dire. C’est très reposant ici, et votre présence me remplit de joie. J’aime vous écouter parler et la manière dont vous me regardez… Je me sens spécial avec vous…
Il battit des cils, tandis que le pégase se retourna, rapprochant son corps du sien, laissant peu à peu ses désirs charnels prendre le dessus. Sweety se laissa faire, répondit et encouragea ses gestes, il était là pour ça après tout. Comment pouvait-il se sentir spécial avec ces nobles qui agissaient toujours de la même façon, pleurant comme des gamins en manque d’affection avant de le prendre une fois leurs esprits apaisés. Il ferma les yeux, laissant sa voix et son corps mentir, ses pensées elles, restant figées dans sa froide colère et son agacement.  

****

Assis devant sa coiffeuse, Sweet Snow observait son reflet. Il était revenu à la Fleur de lune, dans sa chambre. Il venait de passer trois jours chez un client et il était soulagé de ne pas avoir eut à rester plus longtemps avec lui. En plus d’être un pleurnichard, il s’y prenait comme un pied, était brutal et peu précautionneux avec lui. Il espérait de tout coeur que ce client ne chercherait pas à le relouer. De toute façon, Sweet en doutait, il était sans aucun doute trop maniéré et délicat pour lui. Un toquement à la porte le tira hors de ses pensées et il regarda la porte via son miroir.
Entrez.
Aussitôt, une pégase entra dans sa chambre, encore assez jeune. Elle souriait, comme à son habitude. Elle referma la porte et s’approcha pour s’asseoir à la droite de son mentor. La licorne resta silencieuse et se remit à se coiffer, il n’avait pas envie de parler tout de suite, il était concentré sur ses cheveux. Alors, de longues minutes passèrent sans qu’un mot soit prononcé, les deux poneys observant le mouvement du peigne dans la précieuse crinière de Sweet Snow. Finalement, il posa son instrument, tournant la tête vers Rainbow Sky.
Tout s’est bien passé durant mon absence ?
La belle petite pégase hocha la tête sans perdre son sourire.
Oui, je me suis entraîné à danser et à masser. Je pense avoir fait de bon progrès depuis mon arrivée ici !
La licorne l’observa avant de laisser un fin sourire se dessiner sur son visage. La petite l’avait insupporté au début, toujours souriante et de bonne humeur, Sweety avait eut du mal à gérer tant d’ondes positives. Mais finalement, il s’était mis à apprécier son caractère et ses attitudes espiègles. Parfois, il ne le disait pas bien sûr, quand il se sentait mal, l’esprit embrumé par des sombres songes, il la faisait venir pour profiter de sa joie. Elle l’apaisait mais il était bien trop fier pour l’avouer. Finalement, il se décala de sa coiffeuse et lui fit signe de s’installer devant le miroir. Elle écarquilla un instant les yeux avant de s’empresser de s’installer. Ce qui lui valut un petit coup de peigne sur le crâne.
Surveillez vos manières jeune demoiselles… Il..
Il faut toujours rester digne et élégant en toute circonstance ! -La coupa avec enthousiasme la pégase.
Et on ne coupe pas la parole non plus… -soupira Sweet Snow.
Toutefois il se surprit à sourire de nouveau et sans vraiment la disputer. Puis sans ajouter un mot, il glissa son peigne entre les mèches colorées de la jeune jument, pensif. Rainbow Sky aimait quand Sweet Snow passait parfois plusieurs heures sur ses cheveux. Parfois il ne faisait que les peigner, perdu dans ses pensées, comme si cela l’apaiser de le faire, et parfois il réalisait des coiffures complexes. La pégase était calme et resta silencieuse, autant que Sweety, concentré sur ses gestes.

***

Ils se voyaient peu, c’était risqué. C’est vrai, il n’y avait aucun mal à voir un membre de sa famille, mais son oncle était un rebelle. Lui aussi, mais lui ne pouvait laisser planer ne serait-ce qu’un petit doute sur lui. Calme, il posa son regard sur la licorne orangée, le regard exempt d’émotion.
Je ne devrais pas être ici. Pourquoi tu m’as fais venir ?
Son oncle soupira en secouant la tête mais un sourire se dessina tout de même sur son visage. Lentement il sorti un petit paquet de son sac, le tendant au courtisan. Ce dernier haussa un sourcil.
Allons, aujourd’hui n’est pas comme les autres… C’est ton anniversaire Sweet Snow. Je voulais t’offrir en sabot propre ton cadeau.
L’équidé rose soupira, son regard plus tendre mais sans sourire pour autant.
Warm Day… Nous pourrions nous faire attraper. Tu aurais pu juste le donner à quelqu’un pour qu’il me l’apporte de manière anonyme…
Non, c’est un cadeau spécial, je devais te le donner moi même.  
Sweety soupira de nouveau, prenant le paquet pour l’ouvrir, découvrant un pendentif d’une grande beauté et finement travaillé. Une pierre bleue et taillée était posée au centre tandis que des arabesques d’argent l’ornaient des plus belles façon qu’il soit. Et chacune de ces arabesques étaient parées de petites pierres taillées elles aussi. La licorne battit des cils, surpris le regardant de manière incrédule.
Comment as tu pu acheter cela ? C’est le genre de bijoux que pourrait m’offrir un régulier… L’as tu voler ? Je ne peux pas le prendre si c’est le cas et tu le sais !
Je ne t’offrirai pas pour ton anniversaire quelque chose que j’ai volé voyons ! Non… Ce pendentif appartenait à ta mère.. Je suis sur qu’elle voudrait que tu l’ais… Il ne me sert à rien moi en plus, je ne vais surement pas le porter.
Il… Il était à maman ?
Il ne se souvenait pas l’avoir déjà vu avec… Mais il lui restait peu de souvenir d’eux à vrai dire. Son regard brilla un instant alors qu’il continuait d’admirer le pendentif. Sans un mot il vint le serrer contre son coeur, son âme empli de tristesse, de solitude et de colère. Il ferait payer aux assassins de ses parents… Il se l’était toujours juré. Il rouvrit les yeux pour regarder l’équidé orange.
Merci mon oncle… J’en prendrai soin je te le jure.  
Je sais… Je te fais confiance.
Un léger bruit se fit entendre et il tourna la tête vers l’autre bout de la ruelle.
Tu devrais filer maintenant…
Sweet Snow hocha la tête pour approuver et remit sa capuche. Il ne fit pas le moindre geste affectueux envers son oncle, ni l’un ni l’autre n’était vraiment expressif. Rapidement, il tourna les talons pour rentrer à la Fleur de Lune.

***

Sweet Snow était fatigué. Il rentrait à peine d’un voyage chez un client fortuné et il lui avait fallu plusieurs heures de trains pour retourner à la Fleur de Lune. Il faisait léviter sa valise près de lui, montant lentement les marches qui menaient à sa chambre. Il rêvait d’un bain chaud à cet instant et de pouvoir détendre tout ses muscles fatigués et tendus. Il fallait dire qu’il s’agissait de l’un de ses clients les plus… Fougueux et vigoureux qu’il ait. Mais Sweet n’avait pas à se plaindre pour lui, cet idiot avait un sacré faible pour lui et avait pour habitude de couvrir la licorne tachetée de présents et de compliments. Et puis contrairement à de nombreux clients, il ne s’y prenait pas comme un manche au lit. Mais tout de même, il semblait inépuisable… L’étalon était vêtu d’une robe longue et celle ci trainait légèrement sur le sol. Perdu dans ses pensées, il fut stoppé net quand un poney maladroit posa le sabot sur les volant de sa jupe, manquant de peu de l’abîmer. Aussitôt Sweet Snow tourna la tête vers le malheureux, ou plutôt la malheureuse, la foudroyant du regard. Il s’agissait d’une jeune prostituée qui venait d’arriver.

Elle écarquilla les yeux et se recula d’un coup. Mais dans sa précipitation, son sabot manqua une marche, faisant basculer la jument d’une faible hauteur. Elle poussa un petit gémissement de douleur, sans s’être réellement blessé. La licorne rose leva les yeux au ciel, exaspéré, nullement touché. Il allait se détourner quand il l’entendit pleurer… Plus qu’exaspéré, il fut aussitôt agacé.
Je peux savoir pourquoi tu pleures ? C’est ridicule. Tu ne t’es même pas blessé. Relève toi, et arrête d’être faible.
D’autres prostituées s’approchèrent pour l’aider à se redresser, certaines lui lancèrent un regard noir. Le courtisan releva le menton avec fierté et une touche de noblesse, parlant sur un ton hautain et un léger sourire moqueur.
Vous n’avez rien de mieux à faire ? Parce que je crois que j’entends vos roturiers vous appeler comme des animaux en rut. Retournez travailler, c’est pour ça qu’on vous paye non ?
Sans attendre de réponse il tourna les talons, son sourire et son air hautain disparaissant aussitôt, finissant de grimper les marches menant à sa chambre. Il croisa un des employés de l’établissement et sans prendre la peine de vraiment le regarder il parla sur un ton sec et fermé.
Toi. Va me préparer un bain, tout de suite.
Il rentra ensuite dans sa chambre, laissa sa valise tomber sur le sol avant de soupirer doucement. Il avait l’habitude d’être détesté, cela faisait partie du rôle de sa vie… Non pas que cela le touchait vraiment, mais parfois il aurait aimé faire une pause. Ne plus s’épuiser à mépriser et moquer le premier venu. L’équidé s’installa face à sa coiffeuse, s’observant un instant avant de retirer les bijoux et parures qui ornaient ses cheveux et son visage. Il n’avait jamais vraiment eut d’amis et il s’en félicitait. Pas de poids morts, pas de faiblesse ou de moyen de pression. Il songea un instant à si son oncle se faisait un jour capturer… Bien sur, ça le blesserait, mais Sweet Snow n’hésiterait pas un instant à lui cracher au visage devant tout le monde pour montrer à tous qu’il méprisait les traites. Son oncle faisait parti des rebelles, il était préparé à l’éventualité de se faire attraper. De plus, la mission de l’étalon rose était bien trop importante pour la gâcher avec une histoire d’affection. Ils le savaient tous les deux.

Histoire


•Un jour sous le signe du sang•


Sweety avait passé la journée dehors, malgré l'interdiction de ses parents. Ils n'aimaient pas savoir que leur petit et délicat petit garçon de sept ans jouaient avec des poneys qu'ils ne connaissaient pas. Pour beaucoup il s'agissait d'enfants traînant souvent dans la rue...
Ils auraient été des délinquants que ses parents n'auraient pas été étonné. Mais à cet instant, il n'en avait que faire. Il aimait vagabonder et faire des bêtises sans importances avec ses amis, et aujourd'hui avait été une journée bien rempli. Il était fatigué et il avait hâte de rentrer chez lui. Ses parents n'étaient pas des nobles mais ils étaient tout de même de poneys assez aisés, et Sweet Snow savait la chance que c'était pour eux d'avoir une si bonne situation. Il trottina gaiement jusqu'à chez lui mais rapidement ses pas ralentirent quand il vit plusieurs soldats sortir de chez lui, sans un regard en arrière. Son estomac se noua légèrement. Etait ce de sa faute ? A cause d'une de ses bêtises ses parents avaient-ils des problèmes...? Les oreilles et la queue trainant sur le sol, il rentra chez lui, inquiet et prêt à se faire rudement disputer par ses parents. Mais en rentrant, une odeur le prit au nez... Une odeur... Métallique. Il n'avait jamais senti une pareille effluve ce qui ne l'aida pas à se calmer. D'une petite voix apeuré, il appela :

Maman ? Papa ?

Mais il n'eut aucune réponse. Ses pas se firent plus hésitant alors qu'il rejoignait le salon, cette horrible odeur de plus en plus forte. La licorne, se figea, planté sur le seuil de la porte, fixant la scène sous ses yeux. Sa gorge se resserra et il lui sembla que respirer était une tache presque insurmontable... La devant son regard effaré d'enfant, gisait le corps de son père et de sa mère, sans vie, baignant dans leur sang... Ce rouge... Il y en avait partout. L'odeur du sang le prenait à la gorge alors que son coeur s'emballait sous la panique et l'émotion. Il tituba un peu en avant, ou en arrière... A vrai dire, ses yeux pleins de larmes ne lui permettaient plus de s'orienter et les murs de son esprits s'effondraient dans un assourdissant chaos. Ses pattes flanchèrent et son corps s'écrasa au sol, sans plus qu'une once d'énergie ne l'habite. Sa tête, déclina lentement, se posant par terre à son tour. Il ne pouvait plus bouger... Il n'en avait pas vraiment envie de toute façon...


•Sur le chemin de la vengeance•

Sweet Snow avait souvent été sujet de moqueries à cause de son physique et pour cause, il était souvent prit pour une femelle. Cela lui avait toujours fait du mal. Mais à présent les gens pouvaient bien parler, sa différence il en avait fait une force. Il regardait son reflet dans le miroir, alors qu'il glissait un petit noeud pourpre dans ses mèches grises. Cela faisait un an que ses parents étaient morts et il n'avait rien oublié. Chaque fois qu'il fermait les yeux il se souvenait de tout, dans les moindres détails. Mais qu'importe, il s'était relevé depuis...

"Tu es prêt ?"


Le jeune équidé rose tourna son regard vers le reflet d'une licorne orangée. Grand, la crinière verte, il le regardait avec calme et sérieux. Il s'en détourna pour se regarder à nouveau dans le miroir.

"Oui mon oncle."


Il se redressa, quittant sa coiffeuse, attrapant le petit sac qu'avait préparé Warm Day.
Il lui semblait être prêt depuis très longtemps. Il le suivit hors de la maison, marchant légèrement derrière lui. Aucun d'eux ne parlait, sûrement trop occupés par leurs pensées.
Ils partaient pour le Crytal Empire. Sweet Snow allait intégrer la fleur de lune, afin de devenir courtisan. Ce n'était pas réellement le rêve d'avenir des poulains de son âge mais pour lui ce n'était plus une question de rêve. Non, pour lui, il s'agissait d'un plan à mettre en œuvre, et ce dernier reposait pratiquement entièrement sur lui. Ce n'était pas un plan de carrière... Mais un plan de vengeance, et d'ici quelques heures, il allait poser la patte sur le début d'un long et tortueux chemin sombre et risqué. Il allait faire couleur le sang des responsables de la mort de ses parents, rien d'autre ne devait compter.


•Soit beau et tais toi.•


Il observa la chevelure bleue nuit qu'il avait sous les yeux. Il y passait doucement le peigne en bois. La belle jument de couleur lavande le regardait au travers du reflet de son miroir.
Il était habituellement toujours silencieux mais ce soir, il était absent... Presque mortifié.
D'ailleurs il ne semblait pas décidé à la coiffer réellement.

"Que se passe-t-il ?"


A vrai dire, la jument s'en doutait un peu. Aujourd'hui l'étalon avait eut son premier client.
Sur que ça avait du le secouer, dans tous les sens du terme. Il ne devait certainement pas s'attendre à ça. Black Water n'était pas connu pour sa gentillesse, et en fait elle était très peu appréciée par le reste de l'établissement. Elle considérait les prostituées comme de simples paires de cuisses écartées et les autres courtisanes comme des rivales. Elle veillait d'ailleurs à transmettre ses considérations à son apprenti. Il ne devait avoir du respect que pour elle et ses anciennes apprenties. Mais malgré ce coeur froid et sec, la jument eut de la compassion pour son protégé. Elle aussi était tombée de haut la première fois. Elle savait comme il est facile de se laisser emporter par ses rêves, imaginant que parce que les clients sont riches ou nobles, ils sont différents des autres. Qu'un jour on tombera peut être sur le bel étalon, riche et gentil qui fera battre notre coeur avant de nous arracher à notre vie pathétique pour faire de nous une grande dame. La terrestre eut un sourire amer.
Non, ça n'existait pas. C'était une vie sans amour. Tomber amoureux quand on vend son corps, c'était une mauvaise idée.

Comme elle s'en doutait, la licorne ne répondit pas. Elle se redressa alors pour le regarder de face, avec une douceur qu'elle montrait rarement. Il était beau, et sa particularité allait lui amener beaucoup de clients, elle en était sure. Peut être même une bonne poignée de régulier. Il devait rester fort.

"Je sais. Je suis passé par là moi aussi Sweety. Mais tu dois garder la tête froide. Si des sentiments apparaissent, ils doivent venir de tes clients, jamais de toi. Tu n'es que ce qu'ils désirent voir ou avoir. Et pour toi ils ne doivent représenter que l'or que tu gagnes. Et les cadeaux qu'ils te feront bien sûr..."

Elle se remit à sourire avec mépris alors que Sweet Snow redressait son visage vers le sien.
Sa mentor avait raison. Il ne pouvait pas flancher juste pour une pareille broutille. S'il n'avait pas les épaules pour encaisser si peu maintenant, il ne pourrait pas continuer.
Il releva un peu plus la tête, presque avec fierté. Il répéta alors une phrase que Black aimait beaucoup prononcer en présence des autres.

"Et puis notre sort n'est pas méprisable comme celui des autres putes de cette maison."


Il esquissa un léger sourire et la terrestre hocha la tête. Il apprenait vite, et elle en était fière. Il s'en sortirait... Elle n'en avait aucun doute.


•L'importance de mon rôle.•

"Apporte moi à boire."C'est furent les paroles de son client, dites sur un ton autoritaire et sec. Sweet Snow aurait aimé lui faire remarquer qu'il n'était pas son serviteur sur un ton cinglant. Mais à la place il lui offrit un doux sourire avant de se lever pour obéir. Il descendit aux cuisines pour demander une carafe de sa boisson préférée, l'alcool. La licorne remonta au bureau du haut gradé. Il était à son bureau, trop occupé par ses papiers pour lui jeter le moindre regard. Cela offrait beaucoup d'opportunités au rebelle mais en même temps il trouvait cela agaçant. Pourquoi le payer et le faire venir plusieurs jours si c'était pour toujours travailler et le traiter comme un simple servant. Enfin... Si. Le soir, après avoir bu sans modération il se defoulait un peu sur l'equidé rose avant de tomber raide mort bourré. Sweety n'avait pas prévu cela pour ce soir. Il posa la carafe sur un meuble, dos à lui et servit un verre. S'assurant qu'il ne regardait pas, il ouvrit son pendentif creux pour y verser une poudre bleu clair. Avec ca, dans une dizaine de minutes il allait faire un bon gros sommes. Souriant, l'étalon couvert de bijoux posa le verre devant son client avant de retourner s'asseoir dans un coin, assez lascivement. La licorne attendit patiemment que le soldat ferme les yeux, sa tete s'echouant sur le bois du bureau. Il resta assit encore quelques minutes, s'assurant que l'autre étalon dormait bien profondément.

Il se redressa et fit le tour du bureau, sans un bruit il ouvrait les tiroirs et les portes de tout les meubles de la pièce. Il tomba finalement sur une lettre intéressante, une feuille de taleteller que le soldat avait reçu quelques jours auparavant. Le sujet de la lettre était les rebelles. Il la lu plusieurs fois, il n'avait aucun moyen de le recopier la lettre sans que cela soit dangereux pour lui, il lui fallait donc mémoriser entièrement la lettre. Il avait l'habitude maintenant. Son oncle serait sûrement fier de lui et ses parents encore plus. Cette dernière pensée le fit sourire doucement. A peine quelques semaines après leurs morts, son oncle l'avait fait intégrer le clan des rebelles. Son rôle était de trouver des informations auprès de ses clients. Et il était doué pour ca. Il rangea ensuite la lettre avant de regarder son client, pensif. Il n'avait pas envie de rester là pendant des heures mais s'il se réveillait et qu'il n'était plus là, il risquait de se mettre en colère. Sweet Snow soupirant, il allait le faire mettre dans sa chambre, au moins il allait pouvoir dormir aussi en attendant qu'il émerge.

Suivant les serviteurs jusqu'à la chambre spacieuse et luxueuse il resta pensif. Il se demandait quel genre de rebelle il serait aujourd'hui si ses parents étaient toujours en vie. Il se doutait qu'ils ne l'auraient pas laissé devenir courtisan en tout cas. Il rentra dans la pièce et attendit le départ des autres poneys pour retirer lentement ses bijoux et ses vetements en soupirant. Il s'allonga près de son client mais lui tourna le dos sans le coller. Il rentrait demain... Enfin.

A propos du joueur

PUF : Wiwi
DC : Winter Veil
Que pensez vous du forum : Ma chérie c'est magnifaaaayke !
Comment l'avez vous trouvé : Ma BFF
Avez vous les droits sur l'image du personnage : Pour l'instant ce sont que mes dessins !
Code de Validation :Code validé par Pained Soul

___________________________


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 97
Messages : 154
Bits : 2965
DC : ///
Âge du personnage : 23
Hybride

Votre personnage
Rang & Métier: Civile - Prostituée
Réputation:
Lieu de Résidence: Moonlight Realm - Crystal Empire
Mar 8 Aoû - 20:01

Re-Bienvenue Courtisan Wiwi :')

___________________________


Absence le Lundi , Mardi , Jeudi et Vendredi : Période Scolaire
Le Systèmes le plus complexe du monde , dis Mzuri:
 


Mzuri gagne sa vie en Jaune Impérial
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 46
Bits : 2650
DC : Winter Veil
Âge du personnage : 26
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil - Courtisan
Réputation:
Lieu de Résidence: Fleur de Lune
Mer 9 Aoû - 20:38

Merci x)

___________________________


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 206
Bits : 4776
DC : /
Âge du personnage : 26 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Chomage
Réputation:
Lieu de Résidence: Baltimare
Ven 1 Sep - 12:24

J'ai finii o/

___________________________




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 243
Bits : 84
DC : Pained Soul
Âge du personnage : 37 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Passeur
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot mais voyage
Lun 4 Sep - 22:07

Tout est bon ! ~
On peut donc passer à la question de validation, tu connais le refrain ! XD

Qu'est-il arriver aux dragons ?

___________________________



Autres images:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 243
Bits : 84
DC : Pained Soul
Âge du personnage : 37 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Passeur
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot mais voyage
Lun 4 Sep - 22:44

TU ES VALIDÉ !

Réponse correcte, je valide le code et ta présentation !

Et beh, elle en aura mis du temps cette fiche ! *fuit*
J'aime beaucoup ce personnage, j'aime bien son physique, j'aime beaucoup son caractère et j'adore son talent ! Tu le sais à quel point j'aime les talents de séduction en plus alors... :B

Son histoire est très sympathique et je suis contente que tu ai écoutée ma remarque concernant la fin précédente ! Je trouve que ça donne un sentiment bien plus achevé et compréhensible qu'avant. Je la trouve d'ailleurs intéressant et puis tu es notre premier courtisan et moi, j'aime les courtisaaaans *fuit*
En tout cas hâte de voir son évolution et les coups bas qu'il mettra à ses adversaires ! XD

Et plop validée !

À présent...

Tu commences avec 100 bits, ta présentation étant sympathique.

Maintenant que tu es validé, il te faut remplir ton répertoire Rp juste Ici.
Si tu n'as pas d'idées avec qui rp, je te recommande de poster une demande de rp Ici.
Si tu veux pouvoir rester connecter avec les autres membres à travers des courriers ayant un impact sur le rp, je t'invite à jeter un œil aux Taletellers juste .
Et enfin, si tu désire rester au courant de l'actualité de l'univers ou tout simplement faire un tour dans le magasin, voici les rumeurs ici, le panneau d'affichage ici et le bazar Equestria juste !

Sur ce, bon jeu à toi ! BLBLBLBLBLBLBL


___________________________



Autres images:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nirio, l'homme venue des étoile (fini)
» Voici le laeader Sweet Miki
» Ohoh, voici Liana ! [Fini.]
» La beauté ne veut pas dire naïveté [FINI]
» [FINI] La Proposition [Ramsay Snow]

Equestria Story : Begin The End :: Equestrian Registers :: Recueil des Aventuriers :: Validées-
Sauter vers: