Partagez vos plus grands moments de solitude.

avatar
Age : 19
Messages : 44
Bits : 170
DC : Nope
Âge du personnage : 27 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Bras-Droit
Réputation:
Lieu de Résidence:
Jeu 13 Juil - 15:14

Et hop, j'inaugure un nouveau topic sur un sujet qui prouvera définitivement que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ici vous pourrez partager vos moments de solitude, vos plus gros coups de malchance, ou simplement les pires gaffes que vous ayez jamais commises.

Autrement dit, le sujet va un peu finir par ressembler à ça:




Je vais commencer en vous racontant l'une des plus grosses gaffes de ma jeunesse que j'aime à appeler: "Comment j'ai gaspillé ~100 euros du porte-monnaie de mes parents pour rien."
(Ouais, on commence fort :'D)



Pour placer ça dans le contexte, je dois déjà parler d'un de mes jeux-vidéos préférés. Bust-A-Groove, un jeu de rythme et de danse des années 90 sorti sur Playstation 1. (Vous moqué pas, c'était trop cool comme jeu ! Une des chansons, c'était une ode aux hamburgers.)
Il se trouve que ce jeu possède une suite, Bust-A-Groove 2. Seulement, la série a connu quelques soucis lors du passage de son territoire d'origine, le Japon, à l'Amérique et à l'Europe. Beaucoup de contenu a été retiré dans les autres versions pour cause de censure, notamment toutes les cinématiques de fin qui ont été supprimées des versions US et Euro à cause de nombreuses références à des personnages travestis ou homosexuels. (Les années 90', n'est-ce pas ? Swag )

Donc, mon petit cerveau de 11 piges de l'époque voulait absolument la version japonaise du jeu pour avoir accès à la version "non-censurée". (Puis les thèmes de Shorty et de Kelly sont meilleurs en jap, fight me !)

Après avoir trouvé le jeu d'origine à pas trop chère, même si les frais d'importations ont un peu fait mal, voilà que le premier problème se pointe ! Le CD venait avec une protection anti-piratage contre les PS1 à puce. Pour ceux qui n'avaient pas une grande sœur avec plein de contacts pour modifier ses consoles, un truc qui se faisait à l'époque était de modifier les PS1 pour qu'elles puissent accueillir les jeux étrangers (Ce qu'elle ne fait normalement pas. Une PS1 européenne ne peut pas faire tourner un jeu venant de l'Amérique par exemple. ) mais aussi pour faire tourner les jeux gravés. Du coup, pas de souci pour que le jeu se lance grâce à la puce qui lisait les jeux étrangers, mais le CD reconnaissait aussi la puce pour CDs gravés ! Donc le jeu me vomissait au nez et me sortait un message de "You shall not pass", mais en japonais.

Premier coup dur, donc, mais je n'en démords pas, je jouerais à ce jeu !

Me voilà donc logiquement à la recherche d'une playstation japonaise. (Vous le sentez venir le coup foireux ?) Au final, le prix de base plus les frais de ports se sont levés quelque part dans les 100 euros.

Après presque deux semaines d'attente, la console arrive finalement. Le Saint Graal, la machine qui allait m'ouvrir la porte vers un monde de danse et de Groove !

Et l'inconscient que je suis décida de la brancher sans attendre, sans lire de notice ni rien et en refusant au passage toute aide parentale. (Ce qu'on est con à 11 ans, maintenant que j'y pense. :'D)

Mais dès la machine branchée et alimentée, coup de panique, un bruit de sifflement et voilà que de la fumée commence à sortir de la PS1 ! Dans ma grande candeur et naïveté, (Et peut-être aussi par déni à l'idée que je venais de merder très fort.) j'ai alors imaginé l'espace d'une seconde que c'était quelque chose de tout à fait normal et que ça devait arriver au premier branchement de chaque consoles PS1. Un genre de: "Je suis le boss final des consoles populaire des années 90, craint ma toute puissance !"

Au final non. C'était juste qu'au japon, la puissance du courant est beaucoup plus basse qu'en Europe. Je venais de griller la PS1, et tout l'argent que mes parents avaient investi dedans avec.

J'ai pleuré de honte et j'ai passé mon temps à m'excuser pendant toute la semaine qui a suivi. :'D

Et vous voulez savoir le meilleur ? J'ai toujours le CD de ce fameux jeu. Je vais l'avoir depuis presque dix ans et je n'ai toujours pas pu y jouer.

VDM *sort*

tl;dr: Les made-in-japan ça marche jamais et les émulateurs c'est le bien.


Et vous, quels ont été vos plus grands moments de solitude ?
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 38
Bits : 125
DC : /
Âge du personnage : 26 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Chomage
Réputation:
Lieu de Résidence: Baltimare
Jeu 13 Juil - 16:27

Pauvre Pride, je compatis à ta douleur XD
Bon du coup je vais moi aussi vous faire part d'un moment de solitude. J'ai beaucoup de choix enfait et il est dur à faire mais j'ai décidé d'en dire une qui fait toujours autant rire ma tante quand elle y repense. Mais avant cela ! Pour faire hommage à Song of Sea et ses douleurs dentaires, je vais vous raconter une petite histoire de dents !

J'avais environ sept ans si mes souvenirs sont bon ! J'étais donc à une époque où je perdais mes petites dents de lait. Je partageais ma chambre avec ma grande soeur et ma demi soeur. Ma grande soeur avait une mezzanine et ma demi soeur et moi avions un lit superposé. Allez savoir pourquoi, mais j'adorais mordre le bois à ce moment là de ma vie. Toute la rembarde autour de mon lit était mordue, je grignotais tout le temps mon lit en somme. Puis un jour, j'ai eu super idée de monter les marches de la mezzanine de ma soeur en mordant les barreaux de l'échelle. Vous vous doutez bien de ce qui est arrivé hein ? Ma dent est restée dans l'échelle. Mais le pire c'est que j'ai paniqué et je suis partie voir ma mère en pleurant tout en inventant une fausse histoire pour ne pas lui dire que c'est parce que j'ai mordu le lit de ma soeur que ma dent était tombée o/


Cette histoire fini je vais vous raconter la suivante.

C'était une formidable journée. J'avais une dizaine d'années et avec mes soeur, une cousine, un cousin et ma tante on avait été à Disneyland. J'étais complètement saucée comme vous pouvez l'imaginer. Donc toute la matinée se passe très bien, on s'amuse, toussa toussa. Puis à midi, ma tante nous achète à manger au macdo. Installés à l'extérieur pour profiter du soleil je remarque qu'il y a beaucoup d'oiseaux. Adorant les animaux, je commence à leur jeter des frites pour qu'ils mangent. Mais du coup, d'autres venaient, attirés par la bouffe. Il y avait des dizaines de pigeons autour de nous du coup. Et ce qui devait arriver, arriva. Un malotru se lâcha après avoir mangé toutes ses bonnes frites, sur moi.

J'ai crié et pleuré, dégouté sous les rires moqueurs de ma famille. Ma tante m'a finalement aidé à nettoyer et nous sommes tous passés à autre choses. Puis en fin de journée, on décide de faire le labyrinthe d'alice au pays des merveilles. Quelque chose de très facile en tant qu'adulte mais assez impressionnant pour un enfant. Au début, ma tante propose de faire des équipes et de faire une course jusqu'à la sortie. Insolente que je suis, j'avance l'idée du chacun pour sa gueule. Soutenue par mon cousin nous nous élançons tous à l'assaut du labyrinthe. Rapidement, je me retrouve perdue et désorientée. Je me retrouve à chaque fois dans les culs de sacs. Puis là, je suis juste à côté de la sortie, mais coincée du mauvais côté de la haie. Je commence à rager quand les uns après les autres, les membres de ma famille atteignent la sortie. Tournant en rond, je commence à pleurer et m'énerver. A la crise de fou rire de ma tante et aux regards médusés des gens quand excédée et en larme, je destroy une des haie pour m'en extirper comme une furie en criant un "J'en ai marre !"
Bien sur elle me le rappelle chaque fois que l'on se voit...

Et en bonus, vous vous rappeler du pigeon chieur ? Il avait aussi chié dans mes cheveux mais je m'en suis rendue compte qu'en me les lavant le soir venu ;^;

Voilà, l'un de mes moments de solitude !

___________________________




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 19
Messages : 64
Bits : 120
DC : Nope
Âge du personnage : 43 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Soldat
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot
Jeu 13 Juil - 23:14

Le coup du pigeon, ça je l'ai eu aussi... Le premier jour où mon copain est venu chez moi. Donc je compatis fort :'D

Aaaah, j'ai pas de grosses histoires du genre qui me reviennent en tête (sauf peut-être ma magnifique première expérience sur Silent Hill chez Pride. Je sais que ça t'amuse toujours, saleté ! :c), mais j'en ai un petit qui me fait facepalmer chaque fois que je m'en souviens !

Vous connaissez ce moment de maladie où vous ne percutez plus un traitre truc de ce qui vous entoure ? Bah c'était un de ces moments-là. Je me suis faites traîner au supermarché par mon père pour l'aider, je devais avoir environ 14-15 ans, et jusque là rien d'anormal.

Mon père m'envoie alors, au milieu des courses, garder la cadis qui, je cite "Est posé par là-bas devant les surgelés". Je m'y rend donc, me calant bien confortablement dans mon état loquaire sur le cadis et j'attend, en détaillant le contenu du cadis posé juste en face du mien.

Un mec arrive alors vers moi, nourriture à la main, et me fixe un long moment avant d'essayer de mettre son camembert dans mon cadis. Réflexe: je le recule. Le gars me fixe. Recommence. Je recule encore. Comme ça pendant bien cinq minutes. Et puis enfin, avec un sourire gêné face à mon regard meurtrier (on touche pas ma bouffe !), il me sort:

" Excusez-moi mademoiselle, mais c'est mon cadis..."

....

Je vous laisse imaginer ma gueule quand j'ai lentement réalisé que je surveillais le cadis de quelqu'un d'autre et que j'essayais de lui prendre depuis 15min tout en fixant le mien, juste en face, sans réaliser ma connerie.

___________________________


Quiet parle et pense en #9966cc
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 20
Messages : 206
Bits : 190
DC : Night Fang
Âge du personnage : 26 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Sans Métier
Réputation:
Lieu de Résidence: Everfree Forest
Jeu 13 Juil - 23:48

Bon bah à mon tour vu que ce moment est encore frais dans ma mémoire mais ça sera bien plus court que mes compères. Cette histoire est arrivée aujourd'hui même.

Depuis toujours, je stress très facilement et j'imagine toujours tout mal se passer. J'ai donc une grande peur des portes à l'ouverture automatique parce que souvent, elles ne me détectent pas (rt si té trist). Mon frère ayant le poignet cassé, nous sommes partis à la sécurité sociale avec la fratrie pour déposer son arrêt maladie et que vois-je ? FUCKING porte automatique. En y entrant, c'est en me collant à ma sœur que je suis passée tel un lémurien trisomique apeuré, autant dire que sur l'échelle du swag aux yeux des gens présent, j'étais déjà entre le justin bieber et Gérard le beauf alcoolique de la soirée.

Tandis que mon frère fait la queue seul comme un malheureux, nous discutons avec ma sœur puis vient le moment où le karma m'a fait un fuck. Mon frère sortant en premier d'un pas rapide, ne nous a pas attendu et je suis passé derrière lui. Et évidemment, la porte s'est refermée sans me détecter. Mais telle la plus fragile des biches figée devant les phares d'une voiture, j'en ai fais de même, juste devant la porte qui allait m'écraser... Quand j'ai repris conscience, il n'était pas trop tard ! Un pas en arrière et j'étais sortie de cette terrible tragédie ! Mais mon cerveau shooté à la connerie a eu un autre réflexe. Le hulk qui sommeillait en moi m'as mis entre les portes et avec les mains, j'ai poussé pour rouvrir les portes ! Finalement je me suis fais écraser sous les yeux ébahis des gens autour et le hurlement hilare de ma sœur derrière moi.

Mais je vous jure que pendant une seconde j'ai cru que c'était intelligent de faire ça.

___________________________




Pained Soul:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 19
Messages : 64
Bits : 120
DC : Nope
Âge du personnage : 43 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Soldat
Réputation:
Lieu de Résidence: Canterlot
Ven 14 Juil - 18:33

Comment ça je réponds deux fois sans espacer à cette discussion ? /PAF

Plus sérieusement, en reparlant avec notre doux Pride hier m'est revenu un de mes -ou de nos- plus grands moments de solitudes: notre rencontre.

C'était en seconde, année de changement puisque c'était notre première année de lycée, et ma première année dans un bahut où je ne connaissais absolument personne. Pride -qui lui avait son petit groupe d'amis- et moi étions tous les deux dans la même seconde, mais aussi dans la même classe de grec.

Viens l'heure de notre premier cours de grec. Nous attendons notre prof devant la porte, cette dernière arrive et nous ouvre, tout le monde rentre. Tout le monde sauf les deux personnes timides et à l'estime de soi abyssale que nous sommes.

On est cloqué devant la porte, à se regarder en grumpant en se gueulant mentalement d'y aller le premier. Retranscription (pas tout à fait parfaite) de notre discussion à cet instant:

Pride: Vas-y, entre !
Quiet: Non non, vas-y en premier !
Pride: Mais non, je te laisse y aller, vas-y ! *sourire gentil mais nerveux*
Quiet: Passe je te dis.
Pride: ... Mais j'essayais d'être galant... ;__;
Quiet: J'aime pas la galanterie.

...

À ce moment-là, je sais pas vraiment ce qu'il a pensé de moi. Par contre, ce qui est sûr, c'est que je me sentais très, mais alors très con.

Ça nous empêche pas d'être potes 5 ans après, keur sur toi mon Blond nerveux o/

___________________________


Quiet parle et pense en #9966cc
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37
Bits : 100
DC : /
Âge du personnage : 38 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Roi de Moonlight Realm
Réputation:
Lieu de Résidence: Crystal Empire
Lun 17 Juil - 15:41

Quiet Might a écrit:

Mon père m'envoie alors, au milieu des courses, garder la cadis qui, je cite "Est posé par là-bas devant les surgelés". Je m'y rend donc, me calant bien confortablement dans mon état loquaire sur le cadis et j'attend, en détaillant le contenu du cadis posé juste en face du mien.

Un mec arrive alors vers moi, nourriture à la main, et me fixe un long moment avant d'essayer de mettre son camembert dans mon cadis. Réflexe: je le recule. Le gars me fixe. Recommence. Je recule encore. Comme ça pendant bien cinq minutes. Et puis enfin, avec un sourire gêné face à mon regard meurtrier (on touche pas ma bouffe !), il me sort:

" Excusez-moi mademoiselle, mais c'est mon cadis..."

....

Je vous laisse imaginer ma gueule quand j'ai lentement réalisé que je surveillais le cadis de quelqu'un d'autre et que j'essayais de lui prendre depuis 15min tout en fixant le mien, juste en face, sans réaliser ma connerie.

OMG tu m'as tellement tué avec ton histoire ! xDD
Faut que je pense à raconter une de mes moments embarrassants mais sur le coup, rien ne me vient à l'esprit.

___________________________



Art by Voltage art | Merci Pained Soul mon amour

Le sceptre de Noctis
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 38
Bits : 125
DC : /
Âge du personnage : 26 ans
Pégase

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Chomage
Réputation:
Lieu de Résidence: Baltimare
Mer 19 Juil - 12:39

Je me relance ! Alors il me semble que j'avais commencé à en parler à Quiet sur la cb mais au lycée, mon prof de français/grec m'avait fait passer pour une pédophile...

Bon alors pour vous situer, je faisais du grec cette année là. Et j'aimais beaucoup la mythologie grecque du coup j'avais déjà lu pas mal de mythe. Le problème avec le grec, certains doivent le savoir mais les traductions sont nombreuses et on tombe pas toujours sur les mêmes interprétations. Vous commencez à voir venir le truc ?
Le prof nous parle donc d'un mythe que je connaissais. Un mythe concernant Poseidon qui enlève le fils d'un roi pour en faire son concubin. Sans préciser l'âge du garçon, le prof nous parle d'enlèvement et de viol. Mais ma personne ayant lu une autre version, celle d'un jeune homme consentant intervient pour dire que c'est pas vrai... Au regard du prof quand j'ai dis ca avant qu'il me donne l'âge du garçon de son histoire. Bien sûr après il a rigolé quand je lui ai expliqué que j'avais lu une autre version mais bon il a préféré garder l'idée que j'étais douteuse et de me le rappeler régulièrement... ;^;

___________________________




Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Grands garçons musclés et bronzés
» Organigramme du conseil des grands maîtres.

Equestria Story : Begin The End :: Cheerful Carousel :: Café de l'Alicorne :: Discussions-
Sauter vers: