Pride Hope - Fini !

avatar
Age : 20
Messages : 116
Bits : 1520
DC : Yepa
Âge du personnage : 27 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Bras-Droit
Réputation:
Lieu de Résidence:
Jeu 16 Mar - 14:50


Pride Hope

27 ans / Bearer of Freedom / Terrestre

Physique

Pride Hope est une jeune jument au corps élancé et athlétique. Elle se doit de maintenir une forme olympienne pour mener ses excursions à bien. Ses armes de prédilections étant les épées lourdes, la musculature de ses pattes avant s'est développée en conséquence. Habituée aux situations difficiles, son corps porte encore les cicatrices de certaines missions périlleuses. Plutôt haute sur pattes, sa démarche est toujours agile et silencieuse. À cause de cela et de son pelage noir souvent recouvert d'une longue cape du même ton qu'elle porte durant ses sorties, on la surnomme ''La Merle''. Les pattes de la jument sont la seule partie de son corps où ses poils tirent soudainement au vert pâle, tranchant avec le reste de sa personne. Toujours coiffée dans un style punk, sa crinière courte et ébouriffée couvre toute la partie droite de son visage. Ses mèches sont colorées en une alternance de vert et de bleu, tout deux dans des teintes plutôt foncées. Au milieu de son visage constamment renfrogné se trouvent deux yeux couleurs avocats. Il est dit qu'un seul de ses regards peut glacer de terreur n'importe lequel de ses subordonnés lorsque ses yeux s'embrasent de colère. Mais il faut dire que la mine de la jument n'invite pas franchement à la discussion non plus. Il est très rare de voir le moindre sourire se dessiner sur son visage, Pride Hope préférant afficher une moue constante et un regard sévère défiant quiconque de remettre en cause ses compétences. La voix de la jument quand à elle est plutôt grave et résonnante, même retentissante durant ses accès de colère. En tant que bras droit du chef des rebelles, elle possède une épée longue qu'elle camoufle sous sa grande cape, cadeau de Burning Calvas après son accession au rôle de bras droit.
SurnomLa Merle
SexeFéminin
Race des parentsDeux terrestres
SexualitéBisexuelle
MétierBras droit des rebelles
Lieu de résidenceVagabond
Cutie MarkBlank Flank, ce qui a grandement influencé son complexe d'inférioritéTalentPride Hope a fait de sa robe d'un noir quasiment uniforme une arme au service de ses missions. Lorsque la nuit tombe, habillée de sa cape noir,
elle se faufile à travers les ombres avec grâce et adresse, imperceptible aux yeux de ceux qui ne seraient pas attentifs. Bien sûr, elle n'en est pas invisible pour autant, il suffit d'un faisceau de lumière pour trahir sa présence, mais l'habilité de la jument fait tout de même d'elle une ombre parmi les ombres très difficile à apercevoir.

Personnalité

Tout Equestria a entendu parler du légendaire sale caractère de Pride Hope. On la décrit comme une jument autoritaire et froide qui n'hésite jamais à dire franchement le fond de sa pensée, ce qui n'est pas loin de la vérité. Même si la demoiselle ne supporte pas l'insubordination à son égard et qu'elle peut très vite se montrer rancunière et cinglante, elle possède un fond bien plus généreux trop souvent masqué par son sang chaud. Si elle n'est pas avare en critiques, ces dernières sont en revanche toujours sincères et n'ont jamais le but de blesser mais d'aider le destinataire à se remettre en question. De même, si ses compliments se font bien plus rares, les quelques personnes qui ont su tirer des éloges de la part de la Rebelle peuvent s'en vanter, car ceux-ci ne sont jamais fait à la légère. D'une nature bienveillante, Pride Hope, à sa façon, se soucie sincèrement de chacun des rebelles qui sont sous ses ordres et du sort des innocents. Elle ne possède aucune tolérance envers l'injustice et, à moins que cela ne vienne à mettre en péril la réussite d'une mission, elle ne restera jamais silencieuse ou spectatrice devant le moindre acte de cruauté. De même, à cause des circonstances de son enfance, elle possède un jugement biaisé à l'encontre de la royauté et des militaires et a fréquemment tendance à tous les ranger dans le même paquet de ''tyrans''. On peut dire que la jument ne manque ni de créativité ni d'enthousiasme lorsqu'il s'agît d'insulter le pouvoir en place.

Malgré ses bonnes intentions et sa volonté de protéger les innocents, Pride Hope semble toujours prendre ses distances avec le reste du monde. Elle ne possède aucun ami chez les Bearer of Freedom, aucun confident. Cela est peut-être dû à sa place au sommet de l'échelle, la rendant incapable de vraiment pouvoir se joindre avec ses collègues qui la considèrent comme une figure de respect. La seule personne avec qui Pride Hope arrive à se confier est Burning Calvas, l'étalon qui lui a permis de rejoindre les Rebelles. D'une loyauté et d'un respect sans faille à son égard, la jument le voit comme le héro dont Equestria a besoin, mais aussi le héro dont elle a besoin pour vivre. Sous son masque de confiance inébranlable, Pride Hope cache une part bien plus fragile d'elle-même. L'enfance de la jument a à jamais changé sa façon d'entrevoir sa place dans ce monde. Elle ne possède aucune confiance en elle et la bravoure dont elle fait preuve en mission n'est nourrie que par la peur d'échouer et de décevoir Burning Calvas. Répondre aux ordres est bien plus facile que de devoir vivre une vie d'incertitude sans personne pour lui dire ce qui est une bonne ou une mauvaise chose. Incapable d'envisager son propre futur, la jument laisse sa destiné entre les sabots de son supérieur. C'est une faiblesse dont elle a parfaitement conscience et qu'elle ne laisserait s'ébruiter pour rien au monde. C'est sans doute pour cela qu'elle s'impose elle-même une distance avec ses camarades, craignant que les laisser voir autre chose que son habituel sourire désagréable serait prendre le risque de les laisser entrevoir la lâche qu'elle se pense être. Burning Calvas est la seule personne a connaître la fragilité cachée de la jument. Malgré ses peurs, Pride Hope ne renonce jamais aux missions qui lui sont confiées, se battant sans relâche pour ce qu'elle pense être juste. Mais malgré toute cette bravoure, elle ne parvient jamais à faire taire cette ombre d'inquiétude qui plane sans arrêt au dessus de sa tête. Il est dangereux d'être Rebelle et d'autant plus lorsque l'on en est le chef. Si quelque chose venait à arriver à Burning Calvas, elle sait qu'elle ne s'en relèverait jamais.

Histoire

Il n'existe pour tout dire plus aucune personne encore en vie pouvant prétendre narrer fidèlement ce que furent les premières années de la vie de Pride Hope. La jument elle-même aurait bien du mal à différencier les véritables souvenirs de son enfance des nombreuses rumeurs qui s'y sont associées au fil du temps. Ce dont on peut-être sûr, c'est qu'elle est née d'une famille de terrestres, agriculteurs du Rising Sun Protectorate. Si Pride Hope ne se souvient pas avoir vécu des années particulièrement difficiles auprès de ses parents, elle ne souvient pas qu'elles aient été très heureuses pour autant. Mais pour elle, que ces jours aient été heureux ou non importe peu. C'était son enfance, sa famille, et les deux lui furent volées de la façon la plus ignoble qui soit.

A l'âge de sept ans, la petite pouliche perdit ses deux parents, assassinés lâchement dans leur propre demeure par une poignée de gardes du royaume. Pride Hope eu la chance d'échapper à ce massacre. Ce jour-là, elle s'était décidée à partir seule à la recherche d'un terrain moins aride pour l'exploitation agricole de ses parents, persuadée qu'elle reviendrait chez elle en héroïne et qu'elle serait vivement récompensée par leurs larmes de bonheur et de tendres câlins. Mais les seules larmes qui coulèrent lorsqu'elle rentra chez elle furent celles d'une pauvre orpheline. Pourquoi ? Pourquoi un tel crime avait-il été commis ? Pride Hope ne trouva jamais de réponse à cette question. Aucune annonce publique ne fut jamais faite concernant la raison de leur mort, c'était comme si la Reine elle-même n'en avait jamais entendu parler. Ainsi, Pride Hope dû continuer à vivre sans même savoir pourquoi son enfance lui avait été arrachée. Bien sûr, de nombreuses rumeurs couraient déjà au sujet de ses parents : certains disaient qu'ils avaient trahi leur patrie d'une façon ou d'une autre, d'autres qu'ils s'étaient endettés et s'étaient trouvés incapables de repayer ce qu'ils devaient au royaume et ainsi de suite. La seule chose dont Pride Hope pouvait être sûre, c'était que les meurtriers ne seraient jamais punis pour leur acte. Ceux qui avaient jugé que ses parents ne méritaient pas la vie ne subiraient jamais de châtiments pour leur crime. Justice ne serait jamais rendue.

La jeune fille n'avait nul part où aller. Elle n'avait plus de foyer, plus de famille. Le Rising Sun Protectorate ne se souciait pas des orphelins. Elle vivait dans la rue et dépendait entièrement de la bonté que ses voisins daignaient lui accorder de temps à autre : un morceau de pain dur, quelques pièces de monnaies, c'était tout ce qu'elle parvenait à obtenir d'eux. Personne n'aurait été assez fou pour s'associer à la pouliche, les gardes ne pouvaient avoir choisi de massacrer sa famille que pour une bonne raison, adopter une telle enfant serait comme inviter le malheur sous leur toit. Personne ne voulait avoir de soucis avec la justice du royaume. Ces bons citoyens modèles firent donc de leur mieux pour ignorer jusqu'à son existence, elle finirait bien par mourir de faim ou par se faire enlever. Tant qu'ils resteraient sourds et aveugles à ses cris de détresses, ils pourraient garder la conscience tranquille.

Pride Hope ne criait plus, elle avait compris que cela était inutile, mais elle ne parvenait pas à faire cesser ses larmes. La volonté de se battre pour sa survie avait disparu progressivement de son cœur, ses journées ne se résumèrent bientôt plus qu'à rester allonger au fond d'une ruelle en sanglotant, murmurant parfois le nom de ses parents, les suppliant de venir rapidement la chercher, de l'emmener avec eux où qu'ils soient.

Alors qu'elle avait déjà renoncé à sa propre vie, quelqu'un s'approcha d'elle. Un vieil étalon qui avait entendu parler de son passé et souhaitait lui offrir un toit sous lequel dormir et de la nourriture. L'espace de quelques secondes, la jeune fille eu du mal à en croire ses oreilles. Quelqu'un voulait s'occuper d'elle ? Son instinct lui disait de se méfier de l'étalon. Son esprit avait été brisé par la mort de ses parents et la vie à la rue, elle était devenue craintive, sursautant au moindre bruit, une pauvre petite boule de poils sombres chétive et terrifiée par tout ce qui l'entourait. Mais le vieil homme se montra étonnamment compréhensif : si elle ne se plaisait pas chez lui, elle pouvait partir dès qu'elle le souhaitait. Malgré ses doutes, une mince lueur d'espoir avait jaillit dans le cœur de la pouliche.  Son esprit n'était pas prêt à laisser cette lumière s'éteindre à nouveau et elle se mit à sérieusement considérer cette proposition. C'est ainsi que Pride Hope bascula d'un cauchemar vers un autre.

Les premières jours de la jeune fille chez son tuteur improvisé devinrent une longue période de réadaptation. Le traumatisme encore bien trop récent ne pouvait pas être effacé avec seulement un nouveau foyer. Malgré ses nombreuses tentatives, le vieil étalon ne parvenait presque jamais à établir la moindre discussion avec elle : soit elle restait silencieuse soit elle se mettait à pleurer. Pride Hope refusait d'envisager qu'elle puisse être en sécurité, elle restait en permanence dans sa chambre de fortune, en vérité le salon de la maison, et fixait chaque recoin de la pièce d'un regard méfiant. Elle était persuadée qu'elle finirait chassée d'ici par une escouade de gardes tout comme elle avait été chassée de chez elle. Après tout, c'était la raison pour laquelle tous dans le village la fuyaient comme la peste. Du haut de ses sept ans la pouliche ne pouvait que penser que les craintes des adultes étaient forcément fondées. Cependant, elle était bien trop affamée pour refuser de s'alimenter et elle reprit rapidement des forces, sa constitution de terrestre aidant grandement. Avec l'appétit, Pride Hope retrouva également un peu de stabilité dans son esprit. Plusieurs jours étaient passés et aucun garde n'était venu saccager la maison. Elle se sentit enfin en sécurité pour la première fois depuis bien trop longtemps. Elle ressentait encore des difficultés à s'ouvrir pleinement à son sauveur, elle avait encore beaucoup de mal à complètement saisir la situation dans laquelle elle se trouvait et bien qu'elle ne se voyait pas passer le reste de sa vie chez lui, elle ne pouvait pas s'imaginer retourner à la rue non plus. Elle n'avait jamais envisagé la moindre vie au-delà de celle qu'elle menait avec ses parents, son esprit était incapable de gérer un changement aussi soudain.

Si Pride Hope ne parvenait pas à entrevoir ce que le futur lui réservait, son tuteur lui avait déjà une idée bien tracé de ce qu'il souhaitait faire d'elle. Il avait attendu patiemment le rétablissement de la pouliche mais, en vérité, il avait passé chaque instant à ressasser de quelle façon il comptait la briser. Cela commença avec quelques ordres : Nettoyer cela, s'occuper de ceci. De minces corvées qui, comme il le disait si bien, devait aider la jeune fille à retrouver un train de vie régulier. Pride Hope obéissait sans faire d'histoire. Que pouvait-t-elle faire d'autre ? Elle avait perdu de vue la moindre notion d'avenir, si cet étalon à qui elle devait sa survie lui demandait un service, elle ne pouvait qu'accepter. Le vieil homme était malin, il prenait note des activités et des choses qui la gênait. Il insistait à ce qu'elle fasse les tâches qui lui déplaisaient le plus, un jeu malsain auquel il s'adonnait afin de voir avec quelle facilité il pouvait la forcer à agir contre son grès. Très vite, le bienveillant tuteur entama sa terrifiante transformation en monstre de pouvoir. Sa connaissance des points faibles de la pauvre fillette était parfaite, il savait qu'il n'aurait aucun soucis à la transformer en marionnette obéissante. Les ordres se firent de plus en plus nombreux et de plus en plus difficiles. Cuisiner ? Nettoyer la maison de fond en comble ? Laver les draps ? Pride Hope n'était même pas sûre de savoir comment accomplir la moitié de ces tâches. Mais pour toutes ses protestations elle ne reçut jamais rien de plus en réponse qu'un regard attristé. Il lui avait offert un foyer, la garantie qu'elle ne se coucherait jamais plus le ventre vide et elle avait l'audace de refuser de montrer sa gratitude à un pauvre vieil homme incapable de faire quoi que ce soit tout seul ? Habituer Pride Hope à remettre en question chacun de ses gestes, semer le doute dans son esprit, c'était l’exercice auquel il se livrait jour après jour.

Une part de Pride Hope avait sans doute compris à quel jeu se livrait son tuteur, mais elle ne pouvait rien faire de plus que se révolter à voix haute contre cette injustice. Dans ces cas-là, son tuteur lui rappelait qu'elle avait toujours la possibilité de partir, c'était la règle qu'ils s'étaient fixés. Mais même cela n'était qu'un autre tour de manipulation parfaitement maîtrisé. Aussitôt qu'elle se retrouvait à la rue, ses démons resurgissaient, la peur panique qui saisissait son esprit et dévorait la moindre trace de raison à l'intérieur de celui-ci. Il ne fallait pas longtemps avant qu'elle ne revienne frapper à la porte de l'étalon, le visage couvert de larme et la voix suffoquée par la terreur. Son tuteur lui ouvrait sa porte avec plaisir puis prenait la boule de poil terrorisée entre ses bras, s'excusant aussitôt de l'avoir laissé sortir. Bien sûr, il ne manquait pas de demander à la pouliche de s'excuser à son tour afin de laisser ce malentendu derrière eux et de pouvoir repartir sur de meilleures  bases.
Les années passèrent et Pride Hope finit par accepter sa nouvelle condition de vie. Elle ne se considérait pas malheureuse, ni même infortunée. Au contraire, elle avait eu tellement de chance. Elle avait échappé de si peu à la mort et cela grâce à une seule personne : son bienveillant tuteur. Sans lui, elle serait déjà morte depuis de nombreuses années et elle n'avait aucun doute sur le fait qu'elle mourrait aussitôt si jamais il venait à disparaître de sa vie. Elle n'était rien sans lui. C'était le genre de demi-existence qu'elle menait. Sa vie n'était possible qu'à travers celle d'un autre. Sa simple survie était un miracle, elle ne pouvait pas se permettre d’espérer plus. Même le manque de Cutie Mark sur son flanc n'était qu'un douloureux rappel de sa place. Elle n'avait aucun but, aucun projet personnel, rien. Servir était sa seule raison de vivre. Dans ce cas... N'avait-t-elle pas autant de valeur qu'un simple outil ? Personne ne se soucie des états d'âme d'un outil. Pride Hope avait accepté qu'avec ses parents et son futur, elle avait également perdu le droit de se considérer égale aux autres poney. Être un outil ne la dérangeait pas : du moment qu'elle se montrait obéissante son tuteur ne se montrait pas désagréable, il pouvait même parfois être d'une compagnie foncièrement plaisante. Bien sûr, il y avait certains jours où il était colérique et passait sa frustration sur la jument, mais cela ne la dérangeait pas. Se faire jeter au sol pour apaiser la mauvaise humeur de son propriétaire fait également partie des tâches d'un outil.

Tout changea du jour au lendemain. Plus d'ordres, plus de cris, plus de menaces, plus rien, même pas le son de sa voix. L'étalon était mort, laissant derrière lui un pantin aux cordes coupées.

A l'âge de 20 ans, Pride Hope se retrouva à nouveau seule et avec le sentiment d'être encore plus désemparée que durant son enfance. Elle se rendit rapidement compte que tenir un travail stable était impossible pour elle. Elle n'avait aucune idée de comment en chercher, elle n'avait aucune idée de comment procéder. Pour la première fois depuis 13 ans, la jument se retrouvait seule et à devoir  prendre ses propres décisions. Elle en était incapable. Elle avait été conditionné à répondre aux ordres, elle ne pouvait absolument rien faire par elle-même. La peur qui dévorait chaque jour le cœur de Pride Hope la mena jusqu'à une pente descendante. Elle vivait de petits boulots dans les quartiers les plus malfamés. C'est là qu'elle tomba pour la première fois sur ce doux poison : la Mort Alizarinne. Une puissante drogue capable de stimuler la confiance en soit. Elle devint rapidement accro. Elle avait besoin de cette sensation, elle se sentait invincible, tout ses soucis lui paraissaient si loin... Cette assurance, cette petite voix qui lui murmurait que rien ne lui était impossible, elle ne pouvait plus s'en passer. Et avec cela, la drogue fit ressurgir une autre émotion qu'elle pensait avoir perdu : la haine. Elle maudit le nom de son tuteur pour la première fois de sa vie. Elle maudit les forces militaires qui lui avaient arraché sa famille et sa vie. Elle maudit la royauté pour ne s'être jamais souciée des drames des petites villes. Très vite, plus que la confiance en soit, c'était la colère qui submergeait son esprit après chaque prise, et dès que les effets s’estompaient, elle ne pouvait que pleurer et jurer envers elle-même, maudissant sa propre impuissance.

C'était alors qu'elle était sous l'effet de stupéfiants qu'elle provoqua une bataille de rue contre des gardes de la ville. C'était après ce combat sans but qu'elle fit sa connaissance. Elle s'était réfugiée dans une ruelle, le museau en sang, et il s'était présenté à elle sous le nom de Burning Calvas. Il avait entendu parlé de la triste histoire de Pride Hope, la jument sans parent, à son arrivé en ville. L'étalon avait prit la jeune femme en pitié, il comprenait sa douleur face à la grande injustice qui lui avait été causé. Après un tel combat, il savait qu'il ne serrait qu'une question de temps avant qu'une autre équipe de gardes bien plus lourdement armée se lance à sa poursuite. Burning Calvas refusait de laisser l'orpheline être arrêtée pour un crime qui n'était qu'un cri de révolte envers une vie de malheur. Il fit une proposition à Pride Hope : il lui demanda de rejoindre son groupe et de se battre à ses côtés contre l'injustice et la tyrannie des royaumes.

Pride Hope réalisa qu'elle avait déjà vécu cette scène il y a 13 ans. Si elle acceptait... Serait-t-elle à nouveau malmenée par la vie comme elle l'avait été ? Même si cela devait être le cas, Pride Hope ne ressentait aucune crainte. Elle avait été incapable de vivre seule. Si elle pouvait à nouveau vivre une vie au service de quelqu'un et ne plus avoir à s’apitoyer sur la faible qu'elle était, cela lui convenait parfaitement.

Sous l’aile protectrice de Burning Calvas, Pride Hope apprit à se battre, à avoir confiance en ses capacités, à faire la paix avec elle-même. De toute sa vie, la jument ne s'était jamais sentie aussi vivante. Elle œuvrait pour une bonne cause, se battait sans relâche pour que des orphelins comme elle n'aient plus à pleurer seuls dans les rues du Rising Sun Protectorate. Les années passèrent et les exploits de Pride Hope la firent progressivement monter en grade. Son grand sens de la justice et l'acharnement sans borne qu'elle accordait aux missions qui lui étaient confiées firent d'elle l'un des membre les plus talentueux des Bearer of Freedom.

A ses 27 ans, après la mort de son prédécesseur, Pride Hope se vit conférer le rang de Bras Droit de Burning Calvas. Elle n'aurait jamais pu espérer un plus grand honneur. Pouvoir servir aux côtés de l'étalon qui lui avait redonné le droit de vivre, c'était comme un rêve devenu réalité. Elle lui devait tout, elle n'aurait aucune hésitation à donner sa vie pour lui.

Malgré tous les progrès de Pride Hope, elle était toujours incapable d'entrevoir un avenir pour elle-même sans devoir passer à travers l'avenir d'un autre.

A propos du joueur

PUF :"Tête de blond" ou toute autre variation du même style. :>
Que pensez vous du forum :Il est kro beau ! Non mais plus sérieusement, il y a des tas de trucs à aimer sur ce forum. Une super ambiance, de supers concepts et tellement, tellement de possibilités sur le long terme !
Comment l'avez vous trouvé :Le coupable est Pained Soul sur Skype avec une demande de lecture pour lui dire ce que j'en pensais. (Toi aussi tu peux jouer à Equestria Cluedo.)
Code de Validation : Validé par Pained Soul
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 20
Messages : 116
Bits : 1520
DC : Yepa
Âge du personnage : 27 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Bras-Droit
Réputation:
Lieu de Résidence:
Dim 2 Avr - 11:55

J'ai fini après beaucoup de retard. Encore désolé. ;_;

___________________________


Dialogue: #669900

Les joulis dessins de gens qui sont super !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 358
Bits : 4601
DC : Night Fang
Âge du personnage : 26 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Sans Métier
Réputation:
Lieu de Résidence: Everfree Forest
Lun 3 Avr - 0:14

Tout est bon, mais j'aurais une petite remarque à faire concernant son talent. En fait, je ne trouves pas vraiment qu'il ressemble à un vrai talent, pouvoir différencier quelqu'un n'est pas vraiment un talent comme on l'entends dans cette partie de la fiche... Là en l'occurrence je crois que tu as surtout choisi l'habilité au combat, donc moi ça me va parfaitement, mais c'est juste pour te dire que si tu veux changer pour un truc plus précis ou plus propre au personnage, c'est encore possible °° Mais bref, je t'envoie la question de validation, au pire si tu veux qu'on en parle pour le talent, tu sais où me trouver ! Il faudra écrire la réponse à la fin de ta présentation.

Pourquoi les Taletellers sont-il devenu populaires ?

___________________________




Pained Soul:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 20
Messages : 116
Bits : 1520
DC : Yepa
Âge du personnage : 27 ans
Terrestre

Votre personnage
Rang & Métier: Civil & Bras-Droit
Réputation:
Lieu de Résidence:
Mer 5 Avr - 19:16

Fait ! J'ai aussi changé le talent pour quelque chose d'un peu plus convenable pour Pride je pense. J'avoue que la première fois j'avais juste aucune idée de quoi mettre dedans, mais je pense avoir trouvé un talent qui colle un peu plus avec le personnage maintenant.

___________________________


Dialogue: #669900

Les joulis dessins de gens qui sont super !:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 21
Messages : 358
Bits : 4601
DC : Night Fang
Âge du personnage : 26 ans
Licorne

Votre personnage
Rang & Métier: Civil | Sans Métier
Réputation:
Lieu de Résidence: Everfree Forest
Jeu 6 Avr - 11:43

TU ES VALIDÉ !

Réponse correcte, je valide le code et ta présentation !

Enfin je peux valider ta fiche, depuis le temps que j'attendais ! XD
Je vais pouvoir te jeter l'apocalypse sur la tronche, ouiii ! *court partout* (et ce gif c'est mon amour pour toi)

J'aime beaucoup son talent, je pensais que tu allais choisir quelque chose sur le combat mais la discrétion lui va très bien ! Je ne peux m'empêcher de penser que ça convient à merveille à sa véritable personnalité c:

J'aime le physique, j'aime le caractère... De toute façon j'ai toujours adoré ta plume donc ça ne changera pas de d'habitude, j'ai adoré lire ta présentation et j'en redemanderais presque ! Mais bon, j'ai déjà eu un rp test à lire donc on va dire que ça me satisfais -ou pas- XD
J'aime beaucoup son histoire aussi, j'aime bien voir les descentes en enfer des personnages et celui qui la récupère fait vraiment fils de p... Patin à glace. Des petits coups de puputerie comme je les aime ! *meurt*

Hâte de pouvoir lire tes rps et encore plus hâte du moment où je pourrais rp avec toi, même si ça risque d'être dans longtemps... Mais pas grave, je t'enverrais des PNJs sur la tronche pour contourner le système *thuglife*  You see...

À présent...

Tu commences avec 100 bits, ta fiche ayant eu un certain soin !

Maintenant que tu es validé, il te faut remplir ton répertoire Rp juste Ici.
Si tu n'as pas d'idées avec qui rp, je te recommande de poster une demande de rp Ici.
Si tu veux pouvoir rester connecter avec les autres membres à travers des courriers ayant un impact sur le rp, je t'invite à jeter un œil aux Taletellers juste .
Et enfin, si tu désire rester au courant de l'actualité de l'univers ou tout simplement faire un tour dans le magasin, voici les rumeurs ici, le panneau d'affichage ici et le bazar Equestria juste !

Sur ce, bon jeu à toi !  BLBLBLBLBLBLBL


___________________________




Pained Soul:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Rosalya Hope [FINI à 100%!!]
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?

Equestria Story : Begin The End :: Equestrian Registers :: Recueil des Aventuriers :: Validées-
Sauter vers: